Vassili Goloubev, gouverneur de la région de Rostov.

Le Don paisible : Rostov, une région propice aux affaires

Une situation géographique idéale au croisement de voies commerciales terrestres et maritimes majeures au sud du pays, un climat favorable et des infrastructures de transport développées font de Rostov une des régions russes les plus attrayantes et intéressantes pour la conduite d’affaires. Des institutions publiques, en particulier l’Agence des initiatives stratégiques, classent régulièrement la région parmi les plus prometteuses en Russie en matière d’investissements.Vassili Goloubev, gouverneur de la région de Rostov, passe en revue les initiatives prises par la région pour attirer des investisseurs ainsi que les futurs projets visant à développer son potentiel.Aujourd’hui, chaque région russe possède un assortiment standard d’outils pour attirer les investisseurs : des instituts de développement, des parcs industriels, des avantages fiscaux, etc. Que faites-vous pour mettre en avant la région de Rostov ?En ce qui concerne les investisseurs, nous appliquons un dicton oriental célèbre, selon lequel il faut les entourer d’attentions et de soins, les séduire et les étreindre fortement pour qu’ils ne veuillent plus nous quitter... Plus sérieusement, nous avons ajouté aux avantages naturels de la région de Rostov – situation économique et géographique et ressources naturelles – des conditions propices au développement ainsi qu’une législation progressiste en matière d’investissement.Par exemple, nous avons mis au point des instruments destinés aux investisseurs potentiels, tels que la diminution du coût et des délais de raccordement aux différents réseaux et l’octroi d’avantages fiscaux régionaux et de subventions, ce qui permet de compenser une partie des dépenses d’investissement.Cette année, nous avons presque triplé le volume de l’aide aux investisseurs par rapport à 2016.Nous subventionnons également une partie des dépenses liées à la construction d’infrastructures. Cette forme de soutien est appelée à devenir un nouvel instrument pour attirer des investissements considérables dans la région. Elle garantit l’octroi de subventions aux investisseurs qui réalisent des projets de type greenfield et des projets dans la sphère agricole.La location sans vente aux enchères de parcelles de terre étatiques et municipales est un privilège unique associé aux projets d’envergure.Par ailleurs, la région dispose de sept zones industrielles. Parmi leurs 27 résidents, on retrouve Guardian Steklo Rostov, représentant officiel en Russie de l’entreprise américaine Guardian Industries, Coca-Cola Hellenic, producteur des gaz industriels Air Products, Frito Lay Manufacturing et d’autres sociétés de renommée mondiale. Nous participons à la localisation de nouvelles entreprises dans ces zones industrielles en leur offrant les infrastructures technologiques et de transport nécessaires.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Propos recueillis par Anastasia Sedukhina

Dernières nouvelles de la Russie

Oleg Viouguine :
« Un rouble insensible à Trump
et au cours du pétrole »

Depuis le début du printemps, le cours du rouble fait l’objet de nombreux commentaires et de prévisions contradictoires. L’ancien vice-président de la Banque centrale de Russie, Oleg Viouguine, se montre, quant à lui, plutôt optimiste.

 

22 mai 2019

Sberbank + Rambler :
Un mariage de raison d’État

Une transaction majeure vient d’être officialisée sur le marché russe : Sberbank va racheter des parts de Rambler, l’un des principaux groupes de médias du pays. La banque publique prévoirait d’investir entre 124,5 et 152 millions d’euros dans le développement de son nouvel actif.

 

16 mai 2019

Les frères Boukhman, rois du jeu sur mobile

La Russie compte deux nouveaux milliardaires : les frères Igor et Dmitri Boukhman, respectivement trente-sept et trente-quatre ans. Les fondateurs de l’entreprise Playrix, un éditeur de jeux pour smartphones et tablettes, seraient chacun à la tête d’une fortune de 1,4 milliard de dollars, selon l’agence Bloomberg.

 

3 mai 2019