Les Moscovites connaissent bien l’hôpital abandonné du quartier de Khovrino, dans le nord-ouest de la ville. Démarré en 1980, il devient l’un des symboles les plus tristement célèbres du dolgostroï, cette politique soviétique de construction urbaine aussi dispendieuse qu’inefficace, dont la Russie contemporaine n’a pu faire autrement que d’accepter l’héritage.

Lire l'article

À peine l’élection présidentielle s’était-elle achevée qu’un scandale éclatait dans la petite ville de Volokolamsk, où 57 enfants se retrouvaient à l’hôpital, présentant des signes d’empoisonnement. Raison supposée : des émanations de gaz en provenance du centre de déversement de déchets de Iadrovo.

Lire l'article