Vostok-2018 : Tensions à l’Ouest, Manœuvres à l’Est

Le 11 septembre, la Russie entre, avec la Mongolie et la Chine, dans la phase active des manœuvres militaires Vostok-2018 qui se déroulent en Sibérie et dans l’Extrême-Orient russe. Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, annonce la participation de près de 300 000 hommes et d’une quantité impressionnante – 36 000 ! – de véhicules blindés.

Le retour des commissaires politiques

Vladimir Poutine a nommé le général-colonel Andreï Kartapolov à la tête de la nouvelle « Direction militaro-politique centrale des Forces armées ». La décision présidentielle est passée largement inaperçue dans la société et les médias. Ce n’est pourtant pas une réorganisation de routine.

La diplomatie du S-400

Les experts s’accordent pour dire que Moscou est en situation de relative faiblesse en politique étrangère. Dans ces conditions, la vente d’armes perfectionnées, tels les S-400, devient pour elle un instrument diplomatique de poids.

Sommet de l’OTAN : La sécurité, une marchandise américaine

Le sommet de l’OTAN qui s’est tenu à Bruxelles peut tout à fait être qualifié d’historique. Mais pas du point de vue des décisions qui y ont été prises. Depuis la création de l’OTAN, jamais les tensions entre le dirigeant des États-Unis et les États membres n’ont été aussi fortes.

Les nouvelles bases militaires russes à l’étranger

Jusqu’au milieu des années 2000, la Russie installait ses bases militaires à l’étranger de façon plutôt rationnelle : là d’où pouvait venir la menace. Mais dans le contexte de nouvelle « guerre froide », elle a revu sa stratégie.

France-Russie : deux philosophies de la conscription

Le 23 février, la Russie célèbre le Jour des défenseurs de la patrie. L’origine de cette fête annuelle remonte au 23 février 1918, alors que le pays était plongé dans la guerre civile. En cent ans d’existence, l’armée soviétique puis russe a toujours été une armée de conscription.