Philippe Veyron : « C’est en Russie que naît le sionisme ». Abraham et Hagar, Jan Mostaert

Philippe Veyron : « C’est en Russie que naît le sionisme »

Philippe Veyron, co-auteur du livre Géopolitique du conflit israélo-palestinien et conférencier du Mardi du Courrier de Russie du 3 mars prochain à 19h00, nous dévoile sa vision du conflit et du rôle que la Russie y joue.Le Courrier de Russie : Quelles sont les racines du conflit israélo-palestinien ? Est-ce l'héritage de la politique de la Grande-Bretagne et de l'Empire ottoman ?Philippe Veyron : L'Empire ottoman a été très tolérant avec les Juifs de Palestine mais il a dû tenir compte des inquiétudes de la population palestinienne, de plus en plus hostiles aux achats de terres par les juifs, et a fini par les interdire mais il y avait des moyens de contourner cette interdiction. En ce qui concerne la Grande Bretagne, elle est prise dans les contradictions de ses promesses faites aux Arabes et aux Juifs. Aux premiers elle promet un grand royaume arabe qui inclurait la Palestine et aux seconds elle promet un « Foyer national juif » en Palestine. Elle promet une terre pour deux peuples. Il y a de quoi se mettre les deux peuples à dos et dans ces conditions la Grande Bretagne est contrainte à une politique erratique.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Vera GAUFMAN

Dernières nouvelles de la Russie

Natura Siberica : des cosmétiques sibériens à la conquête de l’Europe

« J’estime qu’avant de se lancer sur le marché d’un pays, il faut en étudier la culture et proposer un produit tenant compte des spécificités nationales. »

 

2 juillet 2015

Alex Yocu : « Je n’ai même pas fini de lire le mode d’emploi de mon appareil photo »

Rencontre avec le photographe russe Alex Yocu

 

4 mars 2015

Gonzague de Pirey : « Nous sommes en Russie pour longtemps »

Saint Gobain : "Nous sommes convaincus du potentiel de ce marché, et nous continuerons donc de nous y développer"

 

3 mars 2015