Top 10 des bureaux de vote insolites

Volonté de faciliter au maximum la vie des habitants lors du référendum sur la Constitution de la semaine dernière ou porte ouverte à une fraude de masse parfaitement invérifiable ? Les films et photos de bureaux de vote pour le moins étonnants ont fleuri ces derniers jours sur les réseaux sociaux. Si le clou du spectacle semble avoir été le résident russe de la Station spatiale internationale, devenu le premier homme à voter depuis l’espace, on trouve dans des coins reculés de Russie des lieux de vote (je n’ose parler de « bureaux ») qui pourraient presque le détrôner.

Le célèbre opposant Alexeï Navalny a été très actif dans la dénonciation de ces bureaux de vote sauvages, et nombre de comptes Instagram de la « Team Navalny », répartie dans tout le pays, ont partagé des photos locales. Dans un quartier d’Omsk, c’est ainsi un terrain de foot qui a servi de centre d’élections, et si l’isoloir n’était rien d’autre qu’un coin discret près des cages, il est à noter que les mesures sanitaires étaient observées avec une rigueur défiant toute concurrence : l’assesseur portait à la fois un masque, une visière, des gants, et ses bras étaient recouverts de sacs en plastique.

La Team Navalny de Tver a, de son côté, partagé l’image d’un bureau de vote plus cloisonné : il s’agit en effet d’un… autobus, estampillé d’un gros autocollant officiel arborant le drapeau russe. Les internautes ne précisent pas si l’engin est mobile ou non. La Team de Krasnodar rivalise avec un bureau dans un square, plus à même de respecter l’obligation de faire circuler l’air en temps de pandémie. Toutes les photos des bureaux de vote de fortune ont un point commun : celui de faire de l’excès de zèle dans les mesures sanitaires. Même lorsque la table des assesseurs est une souche d’arbre (véridique : relevé à nouveau par une Team Navalny, cette fois-ci à Briansk), on y trouve l’indispensable gel hydroalcoolique et tout le monde est masqué.

La vidéo qui a le plus tourné a été relayée par Navalny lui-même, et il est vrai qu’elle vaut le détour. Les habitants d’un quartier de Vladivostok ont eu la possibilité de voter auprès d’un assesseur installé… dans le coffre ouvert de sa voiture. La personne qui a filmé dit l’avoir fait pour prouver ses dires, car personne ne la croyait. Il s’agissait effectivement d’un bureau de vote officiel, avec un assesseur, une table, et une feuille A4 assortie d’un numéro d’identification : 838. Il n’y avait guère plus de matériel : ni isoloir ni urne destinée à recueillir les scrutins n’apparaissent sur les images. On en trouve une variante en Bouriatie, où les électeurs pouvaient voter non plus dans le coffre, mais sur le capot d’une voiture.

Certains lieux sont carrément ludiques : le responsable d’un syndicat d’enseignants, Daniil Ken, a ainsi publié la photo d’un bureau de vote installé sur… un tourniquet pour enfants dans un square. La légende indique seulement : « Carrousel ! » Les assesseurs, deux femmes, sont vêtues comme des inspecteurs de Tchernobyl : combinaisons complètes, masques, gants, visières…

On a même vu le bureau de vote venir à l’électeur : le journal Taïga Info a ainsi partagé la photo d’un agriculteur debout devant sa moissonneuse-batteuse, posant à côté d’une jeune femme arrivée jusqu’au milieu du champ avec sa boîte remplie de bulletins.

Si chacun peut choisir le bureau de vote qui lui paraît remporter la palme de l’incongruité, j’ai quant à moi choisi mon assesseur préféré : un ourson qui a aidé à tenir un bureau à Barnaoul (information relayée par l’agence TASS).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *