Fête du slip

Bonjour à tous, et une bonne fête nationale russe du collecteur d’impôts ! N’hésitez pas à présenter vos vœux à votre collecteur d’impôts préféré. Vous pourrez ensuite prendre la voiture pour aller faire de la peinture à Riabovo : en effet, cette journée russe tombe le même jour que le « plein-air de Vasnetsov », un jour de l’année où tous les artistes sont invités à se rendre dans le village de ce peintre du XIXe siècle pour y dessiner des paysages en sa mémoire.

Mais pourquoi diable ces deux fêtes nationales tombent-elles le même jour ? Quel lien mystérieux unit les collecteurs d’impôts à Victor Vasnetsov ? En fait, aucun, seulement, on ne pouvait pas faire autrement, car il y a trop de fêtes nationales en Russie : au moins une par jour et, la plupart du temps, deux ou trois à la fois. Et l’association d’aujourd’hui n’est pas la plus étonnante…

Demain sera fêté Peroun, le dieu de l’orage et du tonnerre dans la mythologie slave. Si le paganisme slave s’est éteint depuis longtemps, il en subsiste, outre celle-ci, des traces parfois surprenantes. J’en tiens pour preuve l’anecdote suivante : je me suis un jour baignée dans une rivière sous l’orage avec des amis russes et, alors que nous voyions les éclairs tomber au loin, j’ai suggéré de sortir de l’eau, ayant en tête de lointaines recommandations maternelles sur le danger de cette situation. « Ne t’en fais pas, Peroun nous protège ! », a alors lancé l’un de mes acolytes, « Peroun ne nous veut pas de mal. » « Peroun n’existe pas ! », ai-je argué en retour pour pouvoir sortir de l’eau. « Alors de quoi as-tu peur ? » Argument imparable. Sur le moment, la faille de cette logique en apparence implacable ne m’est pas apparue, et je suis restée – et ce bon Peroun m’a épargnée.

Dieu sait pourquoi, la journée nationale de ce Zeus russe est couplée avec celle des troupes russes aéroportées. Tous les corps d’armée russe ont leur journée nationale : dans trois semaines, le 19 août, n’oubliez notamment pas de mettre vos plus belles marinières, en l’honneur du Jour de la marinière commémorant l’entrée de ce vêtement dans l’uniforme de la flotte russe en 1874.

Les chats, dont il a été question dans une précédente chronique, ne sont pas en reste : si les Russes célèbrent leur journée mondiale le 8 août avec le reste de la planète, ils leur consacrent également une journée nationale le 1er mars, mais aussi, le 8 juin, une journée « mondiale » des chats de Saint-Pétersbourg.

Le 11 septembre, ayez une pensée émue pour le « verre à facettes », en russe graniony stakan, véritable emblème national, presque au même titre que les ours et les balalaïkas. Ce verre a été créé pendant le blocus de Leningrad par la sculptrice Vera Moukhina, auteur de la célèbre statue L’ouvrier et la kolkhozienne (d’ailleurs, si on en empile 476, les deux la même hauteur : coïncidence ?). Les Russes soulignent qu’il a la bonne contenance pour qu’une bouteille de vodka en remplisse trois (le nombre idéal de compagnons pour boire), et il servit d’ailleurs d’outil de mesure à l’armée sous le ministre Malenkov : un verre de vodka était prévu pour chaque soldat, et celui qui ne buvait pas pouvait l’échanger contre la même quantité de sucre ou de tabac. On appelle encore parfois ces verres, justement, des « verres de Malenkov » ! Bref, il méritait bien sa journée nationale.

À quand la vôtre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *