Le questionnaire de Proust de Mikhaïl Barychnikov

Danseur, chorégraphe, directeur de ballet et acteur d’origine russe naturalisé américain, Mikhaïl Barychnikov répond au célèbre questionnaire de Proust pour le magazine GQ Russie.

Mikhaïl Barychnikov. Crédits : classicalmusicnews.ru
Mikhaïl Barychnikov. Crédits : classicalmusicnews.ru

Ce qui vous fait peur ?

C’est banal, mais la mort.

Le personnage historique auquel vous ressemblez le plus ?

Le baron de Münchhausen.

Parmi les vivants, le personnage que vous respectez le plus ?

Le président Obama.

Votre principal défaut ?

L’irritabilité.

Le défaut que vous détestez le plus chez les autres ?

L’arrogance.

Un caprice que vous vous permettez parfois ?

Je joue longtemps au golf avec des amis.

Votre vertu préférée ?

La sincérité.

Quand mentez-vous ?

Parfois : en interview.

Ce que vous aimez le moins dans votre physique ?

Je ne me suis jamais posé sérieusement la question.

Mikhaïl Barychnikov. Crédits : Archives
Mikhaïl Barychnikov. Crédits : Archives

Parmi les vivants, le personnage que vous détestez le plus ?

Parfois moi-même.

Le mot ou la phrase que vous employez trop souvent ?

« Selon moi… »

Votre plus grand regret ?

« Regrets, I’ve had a few, but then again, too few to mention » (extrait de la chanson My Way, de Frank Sinatra : « Des regrets, j’en ai eu quelques-uns, mais là encore, trop peu pour les mentionner »)

Le plus grand amour de votre vie ?

C’est facile : ma famille.

Quand et où avez-vous été le plus heureux ?

Je suis toujours heureux quand le travail se conjugue au plaisir.

Vos noms préférés ?

Tous ceux qui iraient à un chien.

Si vous pouviez changer une chose en vous ?

La liste est trop longue pour en choisir une seule.

Mikhaïl Barychnikov. Crédits : Richard Melloul
Mikhaïl Barychnikov. Crédits : Richard Melloul

Le don de la Nature que vous aimeriez posséder ?

La capacité à coucher ses pensées sur le papier.

Si vous pouviez changer une chose dans votre famille ?

Il n’y a rien à changer : j’aime ma famille tout simplement, avec tous ses défauts.

Votre plus grande réussite ?

Ma famille.

Ce à quoi vous accordez le plus de prix ?

Mes relations avec certaines personnes, je n’en dirai pas plus.

Ce qui serait votre plus grand malheur ?

L’impuissance.

Où désireriez-vous vivre ?

Je suis parfaitement heureux là où je vis.

Qui voudriez-vous être ?

Un flâneur. Si vous ne savez pas ce que ça veut dire, ouvrez un dictionnaire. Ce serait une vie merveilleuse, mais je crains que dans mon cas, ce ne soit pas réaliste.

Mikhaïl Barychnikov. Crédits : Archives
Mikhaïl Barychnikov. Crédits : Archives

La qualité que vous préférez chez un homme ?

La confiance en soi.

La qualité que vous préférez chez une femme ?

La confiance en soi.

Ce que vous appréciez le plus chez vos amis ?

La capacité à pardonner.

Qui sont vos héros ?

Tous ceux qui, à un moment ou à un autre, ont pris la défense des autres.

Ce que vous détestez par-dessus tout ?

L’hypocrisie.

Si vous pouviez vous réincarner en un autre être ou en un objet, que choisiriez-vous ?

Un candélabre : c’est un truc utile.

Comment vous aimeriez mourir ?

Vite.

Votre devise ?

« Ne monte jamais sur une moto. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *