Moscou lance la construction de son RER

Mercredi 15 novembre – à l’issue d’une rencontre avec le maire de Moscou, Sergueï Sobianine, et le président des Chemins de fer russes (RJD), Oleg Bieloziorov – le président Vladimir Poutine a donné son accord au projet de construction de nouvelles lignes de transport en commun pour la capitale. Baptisées « Diamètres centraux moscovites » (Moskovskie tsentralnie diametry – MTsD), elles doivent assurer la même mission que le RER parisien, soit relier entre elles des gares de la banlieue moscovite et celles situées au centre de la capitale, afin de décharger le métro et les trains de banlieue traditionnels.

Le maire de Moscou, Sergueï Sobianine, dans le métro, en 2015. Crédits : gouvernement de Moscou
Le maire de Moscou, Sergueï Sobianine, dans le métro, en 2015. Crédits : gouvernement de Moscou

Sergueï Sobianine a présenté au président russe deux premiers itinéraires que la mairie prévoit de lancer dès l’été 2019. Le premier, appelé MTsD-1, passera par les gares de Biélorussie et de Saviolovo, pour relier la capitale aux villes de Lobnia (Nord) et d’Odintsovo (Ouest).

Pour le maire : « Il s’agit de créer une nouvelle ligne de métro terrestre, d’une longueur de 50 kilomètres environ, qui permettra de transporter 42 millions de passagers par an ».

La deuxième ligne, la MtsD-2, empruntera l’axe Rizhsko-Paveletski afin de relier Nakhabino (Ouest) à Podolsk (Sud). Les itinéraires des deux lignes suivent les voies de chemin de fer déjà existantes entre les gares de Biélorussie et de Saviolovo et celles de Riga et de Koursk.

Selon M. Sobianine, le lancement des deux lignes MTsD permettra de diviser par deux le temps que les habitants de la région moscovite passent dans les transports. « Aujourd’hui, explique l’édile, il faut au minimum deux heures, quel que soit le moyen de transport, pour aller de Lobnia à Odintsovo. Il en faudra ensuite moins d’une. »

La construction de la MTsD-1 coûtera huit milliards de roubles, celle de la MTsD-2, douze milliards ; un coût qui sera réparti entre le budget de la mairie et celui des RJD.

Les futurs Diamètres centraux moscovites tels que présentés dans le projet adopté. Crédits : VK - Sobianine
Les futurs Diamètres centraux moscovites tels que présentés dans le projet adopté. Crédits : VK – Sobianine

Six minutes entre chaque rame

Si le maire de Moscou et le patron des RJD présentent ce projet de RER moscovite comme un « moyen de transport totalement nouveau », le directeur de l’Institut d’économie et de politique des transports de l’École des hautes études en sciences économiques de Moscou, Mikhaïl Blinkine, rappelle que l’idée de créer des chemins de fer transversaux n’est pas nouvelle : elle faisait déjà partie d’un plan général d’aménagement de Moscou en 1971.

L’idée n’a toutefois jamais été mise en pratique, le ministère des transports de l’ex-URSS, puis les RJD s’y étant opposés. « Moscou possède les infrastructures nécessaires pour réaliser un tel projet. Mais c’est une chose de faire circuler deux rames (de RER) par jour sur les voies ferrées déjà existantes (comme c’était le cas au temps de l’URSS), et c’en est une autre de lancer un trafic de passagers avec des trains se succédant très rapidement, comme un métro », juge l’expert dans un entretien avec Meduza.

Selon Vedomosti, les deux premières lignes devraient fonctionner sur le modèle de la Petite ceinture (MTsK), inaugurée en septembre 2016. Les intervalles entre les rames seraient d’environ six minutes.

Sergueï Sobianine n’entend pas s’arrêter là. Le maire de Moscou estime que cinq à quinze nouvelles lignes de RER pourraient être construites à l’avenir dans la capitale « dans un délai de cinq ans ».

Le maire de Moscou à l'inauguration de la station de métro Salariovo, dans la Nouvelle Moscou. L'agrandissement du métro est un projet concomitant à celui des Diamètres centraux moscovites. Crédits : gouvernement de Moscou
Le maire de Moscou à l’inauguration de la station de métro Salariovo, dans la Nouvelle Moscou. L’agrandissement du métro est un projet concomitant à celui des Diamètres centraux moscovites. Crédits : gouvernement de Moscou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *