De nouveaux gouverneurs pour Novossibirsk, Orel et Vladivostok

La vague de démissions de gouverneurs de régions russes se poursuit. Cette semaine, trois autres gouverneurs ont été démis de leurs fonctions : ceux des régions d’Orel, de Novossibirsk et du Primorié. Le président Vladimir Poutine a déjà désigné leurs remplaçants. Qui sont-ils ?

Région du Primorié

Le 4 octobre 2017, Vladimir Poutine a renvoyé le gouverneur du Primorié, Vladimir Miklouchevski, 50 ans, à la tête de la région depuis 2012. Ce dernier a lui-même justifié son départ en disant que le président lui avait proposé un nouveau travail. Les fonctions de l’ex-gouverneur sont désormais remplies par Andreï Tarassenko, 54 ans. Originaire de Vladivostok, ce dernier dirigeait depuis 2013 l’entreprise publique de gestion des ports Rosmorport.

Région d’Orel

Le 5 octobre, le gouverneur de la région d’Orel, Vadim Potomski, 45 ans, a remis sa démission. En trois ans et demi de travail, ce membre du Parti communiste, loin d’être un gouverneur populaire, a réussi à faire accrocher son portrait dans les écoles de la région et à faire ériger à Orel, en 2016, le premier monument d’Ivan le Terrible en Russie, ce qui a suscité le mécontentement de nombreux habitants de la ville.

Vladimir Poutine a désigné comme gouverneur intérimaire d’Orel Andreï Klytchkov, 38 ans, secrétaire du bureau moscovite du Parti communiste. En 2011 et 2012, Andreï Klytchkov a participé activement aux rassemblements de l’opposition organisés sur la place Bolotnaïa et l’avenue Sakharov.

Début 2017, il a fait part de son souhait de poser sa candidature au poste de maire de Moscou. Alexeï Navalny, qui s’est classé à la 2e place lors des précédentes élections municipales en 2013, a déclaré qu’il soutiendrait sa candidature.

Orel fait partie des régions où le Parti communiste est traditionnellement populaire. C’est dans cette région qu’est né le président du parti, Guennadi Ziouganov.

Région de Novossibirsk

Le 6 octobre, le gouverneur de la région de Novossibirsk, Vladimir Gorodetski, 69 ans, a démissionné. Andreï Travnikov, 46 ans, qui occupait précédemment le poste de maire de Vologda, a été désigné comme son successeur provisoire. Originaire de Vologda, Andreï Travnikov a déjà exercé plusieurs fonctions dirigeantes dans sa région : depuis 2010, il a été maire adjoint de Tcherepovets, vice-gouverneur de la région de Vologda et représentant adjoint du président dans le district fédéral du Nord-Ouest.

Pourquoi remplace-t-on les gouverneurs ?

Parmi les raisons des licenciements des gouverneurs, l’Agence des communications politiques et économiques évoque des conflits au sein de l’élite dirigeante, des scandales publics, des protestations dans les régions, l’âge avancé des chefs des régions et les affaires de corruption.

Fin septembre, Dmitri Peskov, porte-parole du président, a déclaré que de « jeunes spécialistes aux compétences diverses » arrivaient au pouvoir. À l’en croire, ils possèdent une expérience de travail au sein des organes du pouvoir fédéral dans les sphères les plus variées et, selon le président, sont capables, malgré leur jeune âge, de réaliser leur potentiel dans l’intérêt des régions.

Les principales missions des nouveaux responsables seront le développement économique des régions, l’augmentation des recettes fiscales et la hausse du niveau de vie de la population, d’après la majorité des experts russes.

Ces dernières semaines, cinq nouveaux gouverneurs ont été désignés dans les régions russes: Alexandre Ouss, 62 ans, dirige la région de Krasnoïarsk ; Dmitri Azarov, 47 ans, celle de Samara ; Gleb Nikitine, 40 ans, celle de Nijni Novgorod ; Alexandre Tsyboulski, 38 ans, le district autonome de Nénétsie ; et Vladimir Vassiliev, 68 ans, la république du Daghestan.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *