Zouleikha ouvre les yeux de Guzel Yakhina remporte le prix Transfuge 2017 du meilleur roman russe

Le roman Zouleikha ouvre les yeux de Guzel Yakhina, aux éditions Noir sur Blanc, s’est vu décerner le prix Transfuge 2017 du meilleur roman russe, jeudi 31 août.

Couverture du roman de Guzel Yakhina, Zouleikha ouvre les yeux, récompensé du prix Transfuge 2017. Crédits : Noir et Blanc.
Couverture du roman de Guzel Yakhina, Zouleikha ouvre les yeux, récompensé du prix Transfuge 2017. Crédits : Noir et Blanc.

L’auteur, originaire du Tatarstan, en Russie, fait partie des 16 écrivains sélectionnés par le magazine culturel Transfuge dans 15 catégories.

Zouleïkha ouvre les yeux raconte l’histoire de la dékoulakisation du Tatarstan à la Sibérie. Le roman est inspiré du destin de la grand-mère de Guzel Yakhina.

En 2015, Guzel Yakhina a fait une percée dans la littérature russe en sortant son premier roman, Zouleïkha ouvre les yeux, qui a immédiatement attiré l’attention des lecteurs de tout le pays et y est devenu un best-seller.

Le 1er avril 2016, Le Courrier de Russie a remis à Guzel Yakhina le prix Cyrano du meilleur écrivain.

Transfuge est un magazine mensuel qui a pour ambition de couvrir l’actualité culturelle contemporaine et traite particulièrement de littérature et de cinéma. Il a été fondé en janvier 2004.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *