L’UE a prolongé de 6 mois les sanctions individuelles contre la Russie

L’Union européenne a prolongé de six mois les sanctions individuelles contre 149 citoyens et 38 entités russes et ukrainiens accusés de porter atteinte à la souveraineté et à l’intégrité territoriale de l’Ukraine, a communiqué le service de presse du Conseil de l’UE, jeudi 14 septembre.

Le Conseil de l'Union européenne a prolongé les sanctions individuelles contre 149 citoyens et 38 entités russes et ukrainiens. Ici, le bâtiment du Conseil de l'UE à Bruxelles. Crédits : Wikimedia.
Le Conseil de l’Union européenne a prolongé les sanctions individuelles contre 149 citoyens et 38 entités russes et ukrainiens. Crédits : Wikimedia.

“Le Conseil a prolongé les mesures restrictives concernant les actions visant à saper ou à menacer l’intégrité territoriale, la souveraineté, et l’indépendance de l’Ukraine pour 6 mois supplémentaires, jusqu’au 15 mars 2018. Les mesures consistent en un gel des avoirs et à des interdictions de voyager”, indique notamment le communiqué.

La liste des sanctionnés a été revue à la baisse en raison du décès de quatre personnes et de la fusion de trois entités en une.

Par ailleurs, les mesures restrictives n’ont pas évolué car “l’évaluation de la situation ne justifiait pas de changement de régime des sanctions”, précise le service de presse.

L’UE a imposé ces sanctions après le rattachement de la Crimée à la Russie en mars 2014, avant de les durcir, en ajoutant notamment un volet économique, suite au présumé soutien de Moscou aux séparatistes pro-russes de l’Est de l’Ukraine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *