L’opposant russe Alexeï Navalny démarre sa campagne présidentielle

Alors que Vladimir Poutine n’a toujours pas officialisé sa candidature, l’opposant Alexeï Navalny a entamé, le 15 septembre, dans le cadre de sa campagne présidentielle, une tournée des villes russes.

Alexeï Navalny lors de son rassemblement à Omsk dans le cadre de sa campagne présidentielle. Crédits : navalny.org
Alexeï Navalny lors de son rassemblement à Omsk dans le cadre de sa campagne présidentielle. Crédits : Edjik Felkoutsio/navalny.com

Alexeï Navalny a décidé de commencer par le Grand Nord. Vendredi 15 septembre, il était à Mourmansk, où s’étaient rassemblées par +5°C, sur une petite place centrale, entre 500 et 3 000 personnes, selon la police et les organisateurs. Le lendemain, l’opposant était à Ekaterinbourg, dans l’Oural, devant 1400 – 4 000 personnes et, le jour d’après, environ 6 000 Omskovites l’ont accueilli dans leur cité sibérienne (800 selon la police).

« D’ici décembre 2017, Alexeï Navalny compte visiter une cinquantaine de villes du pays », a précisé à Vedomosti Leonid Volkov, directeur du siège de campagne fédéral du candidat.

Du 18 au 24 septembre, Navalny prévoit de prendre la parole à Novossibirsk, Khabarovsk et Vladivostok. « Candidat à la présidence, il parcourt le pays et rencontre les électeurs. C’est étrange que personne d’autre ne le fasse », a précisé Volkov.

Alexeï Navalny a officialisé sa candidature à l’élection présidentielle russe de 2018 fin 2016. Son programme met principalement l’accent sur la « lutte contre la corruption » et l’opposition à la politique russe actuelle, « centrée à Moscou et autour du président Poutine ». Le président en exercice, lui, n’a toujours pas officialisé sa candidature. Selon des sources de Kommersant proches du Kremlin, il pourrait le faire courant novembre. Le premier tour de l’élection pourrait quant à lui avoir lieu le 18 mars 2018, anniversaire du rattachement de la Crimée à la Russie, quatre ans auparavant.