18 % des Russes prêts à voter pour un candidat soutenu par Vladimir Poutine… et inexistant

Mercredi 20 septembre, le centre de sondage indépendant Levada a publié les résultats d’une enquête, menée du 18 au 22 août dernier, portant sur la question : Voteriez-vous pour le candidat à la présidentielle Andreï Semenov, si celui-ci était soutenu par Vladimir Poutine ? Problème, Andreï Semenov n’existe pas…

Portrait de Vladimir Poutine. Crédits : Kremlin.ru
Portrait de Vladimir Poutine. Crédits : Kremlin.ru

« L’idée était de mesurer l’impact de l’autorité du président sortant sur les intentions électorales des Russes », explique Karina Pipia, sociologue du centre, interrogée par Vedomosti.

Et sur les 1 600 citoyens russes interrogés dans 48 régions différentes, 18 % se sont déclarés favorables à ce candidat inventé de toutes pièces. À l’inverse, ils ont été 62 % à déclarer qu’ils ne le soutiendraient pas. « Ces derniers, les deux tiers de Russes qui ont déclaré ne pas avoir l’intention de voter pour ce candidat fictif, sont des gens qui résistent à la pression de la majorité, qui forment leur opinion indépendamment des représentations collectives », conclut la sociologue.

Pour le politologue Andreï Koliadine, l’expérience révèle tout de même la force de l’influence de Vladimir Poutine en matière électorale. « Les résultats de cette petite expérience sont à rapprocher de l’élection présidentielle de 2008, à l’issue de laquelle Dmitri Medvedev avait obtenu un pourcentage de voix très élevé (70,8 %), dû en grande partie au soutien que lui avait assuré Poutine pendant la campagne », a-t-il commenté pour Vedomosti.

Un sondage mené en parallèle, portant, lui, sur les candidats potentiels bien réels, indique par ailleurs que 48 % des Russes pourraient voter pour Vladimir Poutine, 3 % pour Guennadi Ziouganov, le Premier secrétaire de l’Union des partis communistes, 2 % pour le président du Parti libéral-démocrate Vladimir Jirinovski, et 2 % pour l’opposant Alexeï Navalny, fondateur de la Fondation anti-corruption (FBK) (41% ne savent pas encore). 60 % des sondés ont l’intention de participer au vote.

L’élection présidentielle russe devrait avoir lieu le 18 mars 2018, jour officiel du rattachement de la Crimée à la Russie quatre ans auparavant. Vladimir Poutine n’a toujours pas officialisé sa candidature.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *