Ukraine : le SBU accuse Rusal de destruction intentionnelle du combinat de Zaporojie

Le service de sécurité d’Ukraine (SBU) accuse de nouveau le géant russe Rusal, premier producteur mondial d’aluminium, d’avoir tenté de liquider intentionnellement le combinat d’industriels de l’aluminium de Zaporojie, dans le sud-est ukrainien, rapporte le quotidien Vedomosti, mercredi 30 août.

Le combinat de l'aluminium de Zaporojie en Ukraine, anciennement détenu par Rusal. Crédits : Rusal.
Le combinat de l’aluminium de Zaporojie en Ukraine, anciennement détenu par Rusal. Crédits : Rusal.

Le SBU estime à près de 39 millions de dollars les pertes subies par l’État ukrainien du fait de cet « anéantissement délibéré du potentiel économique du combinat », qui se serait effectué en plusieurs étapes entre 2006 et 2015, année de la renationalisation de l’entreprise.

C’est à cette époque, alors que l’État ukrainien se préparait à récupérer une partie des 68 % des parts du combinat détenus par Rusal, que le SBU a lancé sa première enquête pour tentative de liquidation délibérée de l’entreprise au détriment de l’Ukraine.

Le communiqué de la sécurité ukrainienne en date du 29 août indique que « les enquêteurs du SBU ont mis en accusation les membres d’un groupe criminel international, soupçonnés de destruction préméditée de l’intégrité du complexe industriel du combinat d’aluminium de Zaporojie dans l’intérêt des concurrents russes », précisant que trois citoyens russes figurent parmi les suspects.

D’après le service de presse de Rusal, les accusations du SBU sont « une tentative de pression politique en réponse à la plainte déposée par Rusal contre l’État ukrainien devant le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *