Ces marques dont Vladimir Poutine a fait le bonheur

Le 18 juillet, en visite sur le salon russe de l’aviation et de l’espace MAKS, sur l’aérodrome de Joukovski, dans la région de Moscou, Vladimir Poutine a mangé une glace de la région du Kouban qui, vu l’existence de plusieurs précédents, pourrait bien devenir bientôt très célèbre. Kommersant dresse un inventaire des marques popularisées par l’intérêt du président.

Poutine glace MAKS
Vladimir Poutine achetant des glaces à ses ministres au salon MAKS, le 18 juillet. Crédits : kremlin.ru

Vodka Poutine

Le 17 janvier 2014, alors qu’il offrait un thé aux journalistes à l’occasion d’une conférence de presse à Sotchi, Vladimir Poutine a plaisanté avec un reporter de la télévision centrale chinoise, disant qu’il avait une alternative pour ses hôtes chinois : la vodka Maotai, produite par une usine éponyme de la province chinoise de Guizhou. Le moment où le président russe a fait l’éloge de cet alcool a été filmé et diffusé à la télévision chinoise. Le jour même, les actions de la Kweichow Moutai Company, qui la produit, ont augmenté de 11,5% à la bourse de Shanghai. Selon l’agence de consulting Smith Street Solutions, ce résultat est directement lié à la mention du président Poutine.

Poutine et le « coca » russe

Le 18 décembre suivant, lors de la traditionnelle conférence de presse présidentielle de fin d’année, un journaliste de Kirov, Vladimir Mamatov, a demandé à Vladimir Poutine son aide dans la promotion du kvas de Viatka, produit par l’entreprise Viatitch, à Kirov. Le président a promis de le faire. Avant même la fin de la conférence de presse, l’entreprise de Kirov commençait de recevoir des propositions de collaboration. Et dès 2015, le « kvas de Viatka » était distribué dans les grandes chaînes fédérales : Auchan, X5 Retail Group, Magnit, METRO Cash and Carry, Bahetle et d’autres, l’usine assurant même des livraisons aux États-Unis, en Allemagne et en Chine. En juin 2016, la société Viatitch a annoncé qu’elle multipliait par quatre la production du kvas de Viatka, jusque 600 tonnes par jour.

Fort comme Poutine

Le 30 août 2015, Vladimir Poutine et Dmitri Medvedev ont fait ensemble une séance de sport dans la résidence présidentielle de Boutcharov Routcheï, à Sotchi. Le jour même, des photos et une vidéo de l’entraînement sont apparues dans la presse, la vidéo récoltant plus de 700 000 vues en quelques jours sur YouTube. La salle de sport de la résidence présidentielle était équipée de machines de la marque américaine Hoist. Par la suite, les représentants de Hoist Fitness Systems ont expliqué avoir utilisé cet épisode dans la promotion et la publicité de leurs machines, et le distributeur russe de Hoist, MFitness, a rapporté avoir reçu, rapidement après la diffusion de la vidéo, plusieurs commandes pour des complexes de machines d’entraînement analogues, le coût d’un complexe étant estimé à 5 à 7 millions de roubles (73 000 à 103 000 euros environ)
.

Un air pur comme chez Poutine

Le 14 mars 2016, Vladimir Poutine a reçu au Kremlin, pour une rencontre de travail, le ministre russe de la défense Sergueï Choïgou et le ministre russe des affaires étrangères Sergueï Lavrov. Sur les photos prises à l’issue de la rencontre, on aperçoit un purificateur d’air de la marque Dezar-7, équipé de lampes ultra-violet. Deux jours après la diffusion des photos, la société Medpribory, qui représente officiellement l’usine Dezar, a annoncé que la quantité de commandes pour le modèle en question avait été multipliée par près de quatre.

poutine purificateur air
Vladimir Poutine, Sergueï Lavrov et le fameux purificateur d’air au Kremlin. Crédits : kremlin.ru

La tournée de Poutine

Et nous voilà revenus au 18 juillet 2017. Vladimir Poutine, en visite sur le salon de l’aviation et de l’espace MAKS, à Joukovski, a acheté pour lui et les membres du gouvernement qui l’accompagnaient des crèmes glacées. Le choix du président s’est arrêté sur une plombières du Kouban, servie dans une coupe en gaufrette de la marque Korovka de Korenovka, fabriquée par le groupe d’entreprises Renna.

La vidéo a fait le tour de l’Internet russe et du monde

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *