De la peinture russe pour décorer le vin français

Viktor Vasnetsov, Ilia Repine, Nikolaï Fechine… : des miniatures des œuvres de ces grands peintres russes orneront désormais les bouteilles de vin de Bordeaux produit dans le domaine de La Grâce Dieu des Prieurs, à Saint-Émilion.

Vins Prieuré Russie
Les bouteilles du domaine de La Grâce Dieu des Prieurs ornées de classiques de la peinture russe. Crédits : Art Russe

Le domaine fondé en 1885, racheté en 2014 par l’homme d’affaires russe Andreï Filatov, connaît en ce moment une mutation sans précédent. Le site viticole est doté d’un nouveau chai, conçu par le célèbre architecte Jean Nouvel, qui a déjà modernisé plusieurs autres domaines dans la région. La production du vin est aussi totalement repensée par l’œnologue Louis Mitjaville, non moins renommé.

À nouveau contenu, nouvel habit. Désireux de promouvoir la culture russe en Europe, Andreï Filatov, à la tête d’une riche collection de peintures russes du XXe siècle, a décidé de décorer les bouteilles produites dans son domaine d’œuvres d’artistes de son pays.

C’est sa fondation Art russe, fondée en 2012, qui se chargera de ce travail en coopération avec le gérant de La Grâce Dieu des Prieurs, Laurent Prosperi. « L’union d’Art russe et des grands crus de Saint-Émilion créera l’énergie nécessaire pour promouvoir les chefs-d’œuvre de la viticulture française et de la peinture russe », a déclaré l’homme d’affaires russe à Forbes.

Bouteille Les Bogatyrs Prieuré
Bouteille décorée d’une miniature des Bogatyrs, de Ilya Mouromets. Crédits : Art Russe

Des échecs au vin

Andreï Filatov entretient avec la France des liens anciens et solides. Propriétaire de la holding de transport N-TRANS et classé 109e à la liste Forbes des deux cent entrepreneurs les plus riches de Russie, il est aussi membre du Conseil économique des entreprises françaises et russes de la Chambre franco-russe de commerce et d’industrie. En sa qualité de président de la Fédération russe des échecs, il a initié et contribué à soutenir le tournoi international d’échecs Mémorial Alekhine, qui s’est tenu en 2013 au musée du Louvre. Il a également financé la restauration, à Paris, de la pierre tombale du premier champion du monde d’échecs d’origine russe, Alexandre Alekhine.

 

Filatov Andreï
Andreï Filatov. Crédits : Wikimédia

Son projet d’édition « La Russie et la France » a permis de traduire en français plusieurs œuvres littéraires et historiques d’auteurs russes emblématiques, ensuite offertes aux bibliothèques publiques et universitaires françaises. En février 2013, sous les auspices de la CCI France-Russie, Andreï Filatov a signé, avec d’autres entrepreneurs, un accord avec le musée de Louvre pour l’aménagement de galeries dédiées à l’art russe au sein de l’institution culturelle française.

En mai 2015, Andreï Filatov a été décoré de la médaille Cinq Continents de l’UNESCO pour sa contribution à la coopération internationale dans le domaine de la culture et ses efforts visant à préserver le patrimoine historique et, en mars 2016, il a reçu la Légion d’Honneur française pour sa contribution au développement des relations bilatérales entre la France et la Russie.

2 commentaires

  1. Bravo Andrei! Grande homme avec des projets très humains et nobles. Je suis très honorée de te connaître personnelement. Bonne continuaton!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *