« Un acte barbare » : réactions russes suite à l’attentat de Nice

Au lendemain de l’attentat de Nice, qui a fait au moins 84 morts, plusieurs personnalités russes se sont empressées d’exprimer leurs condoléances au peuple français.

Attentat Nice ambassade Moscou
Des Moscovites déposent des fleurs devant l’ambassade de France à Moscou en hommage aux victimes de l’attentat de Nice, vendredi 15 juillet. Crédits : Twitter

« Un mal épouvantable »

Vladimir Poutine, président russe

« La cruauté et le cynisme particulier de cette attaque commise le jour de la Fête nationale de votre pays sont bouleversants. Cela nous assure une fois de plus que la morale humaine est étrangère au terrorisme : les victimes sont des civils absolument innocents, y compris des femmes et des enfants. »

Vladimir Poutine a également souligné que pour vaincre ce « mal épouvantable », l’humanité entière doit unir ses forces et lutter d’une manière conséquente et sans compromis contre toutes les manifestations du terrorisme : en éliminant ou neutralisant les terroristes et leurs leaders, où qu’ils se cachent, en détruisant systématiquement l’infrastructure de la clandestinité extrémiste et en mettant fin à son financement. M. Poutine a ajouté que la Russie était prête à la coopération la plus étroite avec la France et avec d’autres États afin de vaincre le terrorisme. Le président russe a enfin exprimé son soutien aux proches et aux amis des victimes et a souhaité un prompt rétablissement à tous les blessés de l’attentat.

« Les terroristes ne comprennent que la force »

Dmitri Medvedev, Premier ministre russe

« Je présente mes plus profondes condoléances à la France, à toutes les victimes et aux proches de ceux qui ont perdu la vie dans le monstrueux attentat de Nice. On parle aujourd’hui de 80 morts ; parmi eux, il y a des enfants et de nombreux touristes. Il y a aussi des citoyens européens et russes. Le terrorisme n’a pas de frontières, c’est une menace commune pesant autant sur l’Europe que sur l’Asie. Nous devons rechercher ensemble des réponses communes, faire preuve de solidarité, faire tout notre possible pour lutter contre le terrorisme. Les terroristes et ceux qui les soutiennent ne comprennent que la force, et nous devons user de la force contre eux. »

Nice attentat Ambassade Moscou russie
« Stay Strong » : devant l’ambassade de France à Moscou en hommage aux victimes de l’attentat de Nice, vendredi 15 juillet. Crédits : Marion Boiville/LCDR

« Un thriller devenu réalité »

Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des affaires étrangères

« Cet assassinat de masse à Nice a des airs de thriller devenu réalité. Et je le répète à nouveau : s’il vous plaît, combattons non les menaces hybrides, mais celles réelles. Et faisons-le ensemble – car nous nous ressemblons tellement quand nous mourons dans des actes terroristes et extrémistes. Il est temps de faire en sorte que nos divergences s’atténuent non après, mais avant de telles tragédies. »

« Une nouvelle forme de terrorisme »

Konstantin Kossatchev, président du Comité pour les affaires internationales du Conseil de la Fédération

« Je n’arrive pas à y croire. Le plus effrayant est qu’il n’a fallu ni explosifs, ni armes. C’est une nouvelle forme de terrorisme, utilisant des moyens d’intimidation de plus en plus ordinaires et, par là, de plus en plus imprévisibles. Le terrorisme vaincra si la peur l’emporte. Ça ne doit pas arriver.

Le terrorisme est hors de la morale et hors de la politique. Et on ne peut l’écraser qu’en unissant nos forces. Et ce n’est plus depuis longtemps un constat banal. J’espère que l’humanité civilisée saura tirer la seule conclusion possible de cette tragédie – nous devons tous laisser de côté les querelles interétatiques et serrer les rangs face à la menace commune. Cela dit sans la moindre emphase.

Et pour l’heure, nous pleurons avec la France. Je viens d’exprimer mes condoléances et ma solidarité à mes collègues et amis dans ce pays, et ils sont nombreux. »

attentat Nice Moscou ambassade
Un homme dépose des fleurs devant l’ambassade de France à Moscou en hommage aux victimes de l’attentat de Nice, vendredi 15 juillet. Crédits : Marion Boiville/LCDR

« Nous sommes Européens »

Alexander Sneguirev, écrivain russe

« J’ai appris le français à partir de l’âge de sept ans. Ça s’est fait comme ça.

Il y avait quatre écoles spécialisées à côté de notre maison : en anglais, en mathématiques, en sport et en français.

À l’école anglaise, ils ne m’ont pas pris, en sport encore moins, en mathématiques, mes parents n’ont même pas essayé – il restait la française.

La première fois que je suis allé à Paris, je me suis baladé sans plan – j’avais tout appris dans le manuel.

Parmi mes premiers enseignants, il y avait des Africains et des Arabes francophones. J’en ai gardé un petit accent du sud.

Mon grand-père a reçu l’Étoile rouge pour avoir été dans la Résistance française. À l’époque, il était prisonnier. Désœuvré, au camp, il s’associait à toutes les actions : il s’est avéré que c’était ça, la Résistance française.

La France est le premier pays européen qui a commencé à prendre mes livres au sérieux.

La France, c’est une culture, avant d’être une race.

Comme la Russie.

Comme tous les empires

La civilisation repose sur des idées, pas sur des baïonnettes. Tous ceux qui professent les idées de la Grande France sont Français.

Tous sont Européens.

Et nous aussi – nous avons beau regimber -, nous sommes Européens.

Peu importe les rapports que nous avons entre nous : pour nos ennemis, nous ne faisons qu’un. Ce qui veut dire que nous devons être ensemble. Et donc, aujourd’hui, nous pleurons. »

3 commentaires

  1. Bol’shoye spasibo RUSSKOMU narodu i yego Prezidentu V. Putin !
    Ya ZHIVU V NITSTE i ya uslyshal vystrely posle togo kak feyyerverk !
    Ya ispytal UZHAS !

  2. à mes chers amis Russes, ainsi que votre président Vladimir POUTINE, un grand merci de votre part pour ce deuil national qui nous à touché au plus profond
    de nous mêmes, ce nouveau genre d’agression doit être bien ciblé, et un contrôle systématique de ces personnes qui demeurent dans chaque pays, et qui sèment la terreur !!!!!!! il faut une peine de mort sans hésiter!!!!! tout contrôle doit être passé avec la plus grande minutie, c’est à ce prix que nous gagnerons
    la guerre contre DAECH!!!! je tend la main à la grande RUSSIE , ainsi que sont président Vladimir Poutine.
    je ne suis qu’in simple citoyen Français.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *