Marée noire : la Russie triple ses exportations de caviar

La Russie a considérablement accru ses exportations de caviar, retrouvant ainsi sa position sur le marché mondial, a indiqué l’agence Interfax, vendredi 26 février.

"On s'en fout de la crise", écrit avec du caviar sur une salade dans une épicerie de Ekaterinbourg. Crédits : znak.com
« On s’en fout de la crise », écrit avec du caviar sur une salade dans une épicerie de Ekaterinbourg. Crédits : znak.com

Statistiques douanières à l’appui, le ministère russe de l’agriculture a déclaré que les exportations de caviar (noir) avaient triplé entre janvier et novembre 2015, atteignant 4,71 tonnes. Sur l’ensemble de 2014, la Russie n’avait en effet livré qu’1,65 tonne de cette production sur le marché international.

Parallèlement, les importations de caviar en Russie ont diminué entre janvier et novembre, passant de 8,67 tonnes en 2014 à 3,5 tonnes en 2015.

Le ministère de l’agriculture relie cette augmentation des exportations, premièrement, au développement de l’aquaculture des esturgeons, et, deuxièmement, à la conjoncture des marchés étrangers dans le contexte de la fluctuation du rouble.

Interfax précise que la Russie produit chaque année près de 50 tonnes de caviar noir.

Pour mémoire, la Russie avait interdit pour dix ans la pêche et l’exportation de caviar d’esturgeon en 2007, exception faite pour les exploitations d’élevage et à des fins scientifiques. Le prix élevé de cette denrée (environ 40 000 roubles/kg) l’a toutefois rendue très populaire auprès des braconniers. Fin octobre 2015, la police routière de la région de Khabarovsk, en Extrême-Orient, avait notamment découvert une demi-tonne de caviar noir dissimulée dans un cercueil, à l’arrière d’un corbillard. Montant du butin : quelque 20 millions de roubles (285 000 euros environ).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *