Première visite de Vladimir Poutine en Iran depuis huit ans

Le président russe est lundi 23 novembre en visite officielle de 24 heures à Téhéran, la capitale iranienne.

Vladimir Poutine a rencontré en marge du Forum des pays exportateurs de gaz son homologue, le président Hassan Rohani, l’ayatollah Ali Khamenei (sur la photo), la plus haute autorité politique et religieuse d’Iran, et le chef des armées.

Au cœur des discussions : le dossier syrien qui a favorisé le rapprochement entre les deux pays. Moscou et Téhéran sont en effet les deux principaux alliés du régime de Bachar el-Assad. Vladimir Poutine souhaite d’ailleurs constituer une coalition internationale qui intégrerait l’Iran, la Jordanie et d’autres pays de la région, ainsi que les Occidentaux, afin de lutter contre l’EI.

Vladimir Poutine rencontrera mardi 24 novembre à ce sujet le roi de Jordanie Abdallah II à Sotchi avant de recevoir François Hollande jeudi 26 novembre à Moscou.

La dernière visite de Vladimir Poutine en Iran date de 2007.

Le Forum des pays exportateurs de gaz (FPEG) est un forum intergouvernemental visant à défendre les intérêts nationaux des principaux pays exportateurs de gaz naturel. Il est constitué de 12 pays membres: Algérie, Egypte, Guinée équatoriale, Libye, Nigéria, Émirats arabes unis, Iran, Qatar, Bolivie, Trinité-et-Tobago, Venezuela, Russie.

Crédits photographiques : kremlin.ru

4 commentaires

  1. Bravo, Président Poutine, petit á petit, l´oiseau fait son nid. Continuez á tisser votre toile de Relations, les vraies Relations, pas celles qui vont vous poignarder par derrière lorsque vous aurez tournez le dos.

  2. Il a une démarche qui va dans le sens du développement durable, cet homme m’inspire confiance, il ne mélange pas tout, il est respectueux des différences et est bien conscient que le secret de la stabilité du monde, c’est le respect, l’acceptation des différences, la justice et l’égalité et il est en toute circonstance calme et serein, je vois ça comme une grande qualité, surtout pour un décideur. Je suis persuadée que Monsieur Poutine ne se trompe pas, ce qui n’empêche pas que j’apprécie aussi mon président et oui je suis française…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *