Sanctions, un an plus tard : ce que les Russes en pensent

En ce mois de septembre, le Centre russe de l’opinion publique (VTsIOM) a mené un sondage sur la réaction des Russes aux sanctions occidentales, un an après leur introduction.

Les citoyens russes. Moscou. Crédits : avtosreda.ru
Sur l’affiche : « Nous vous serons reconnaissants jusqu’à la fin de notre vie ». Crédits : avtosreda.ru

Les personnes interrogées sont ainsi 47 % à estimer que les sanctions économiques ont aggravé la situation en Russie, 21 % des sondés considèrent qu’elles ont eu des conséquences positives, et presque autant (22 %) pensent qu’elles n’ont rien changé.

Plus de deux tiers des sondés (69 %) sont convaincus que la Russie devait soutenir la rébellion du Donbass, malgré les sanctions, pour seulement 17 % qui estiment que le pays n’aurait jamais dû aider les républiques autoproclamées de Donetsk (RPD) et Lougansk (RPL). 14 % des Russes ont préféré ne pas se prononcer sur cette question. Les Russes sont convaincus à 56 % que leur pays ne cessera pas de soutenir la RPD et la RPL pour obtenir l’abolition des sanctions occidentales. Un quart des sondés estiment quant à eux que la Russie pourrait devoir renoncer à aider les républiques autoproclamées afin que les sanctions soient levées.

23 % des citoyens russes sont définitivement prêts à accepter les pertes économiques pour que Moscou continue de soutenir le Donbass. Ils sont 28 % à se déclarer relativement prêts à être patients, et 37 % ne sont pas prêts à endurer les pertes économiques liées à la position de la Russie vis-à-vis de l’Ukraine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *