Les musiciens d’Arbat se scotchent la bouche en guise de protestation

Alors que les autorités de Moscou estiment que le travail des musiciens de rue relève désormais de la mendicité, plusieurs représentants du monde des arts ont organisé jeudi 2 juillet des actions dans la rue Arbat pour revendiquer leur droit de travailler.

« Les forces de l’ordre ont renforcé ces derniers temps la pression sur les musiciens et artistes de rue », a déclaré aux passants et  journalistes l’organisateur de l’action de protestation, Oleg Mokriakov. Selon ce dernier, depuis début juin, plusieurs musiciens ont été arrêtés, alors que les instruments d’autres ont été confisqués par la police.

Le conflit s’était sensiblement aggravé après l’arrestation d’enfants musiciens le 24 juin dernier, ce qui avait poussé la Ville de Moscou à créer mardi 8 juillet un groupe de travail composé de représentants des autorités, d’artistes et de citoyens.

Le chef du département de la culture de Moscou, Alexandre Kibovski, a notamment proposé d’aménager des aires spéciales dédiées aux artistes de rue afin d’éviter les conflits avec les habitants du quartier, rapporte l’agence TASS.

Crédits photographiques : Alexander Makarov

2 commentaires

  1. Effectivement si ce sont des mandigos il faut eviter ca sous pretexte de musique sinon c est l invasion de beaucoup de faux musiciens

  2. C’est vrai . Ces musiciens ont d’ailleurs contribué à mettre à mort la Russie soviétique . Il faut se méfier .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *