Le papier toilette « Sanctions contre la Russie »

« Sur 19 mètres de papier toilette de haute qualité, double épaisseur 100 % cellulose, sont imprimées les principales mesures restrictives à l’encontre de la Russie adoptées par l’UE le 12 septembre 2014 et inscrites dans le Journal officiel de l’Union européenne », est-il indiqué dans la description du produit sur le site.

Le papier toilette est livré dans un emballage en PVC sur lequel sont représentés « les principaux partisans des sanctions contre la Russie : Barack Obama, Angela Merkel et David Cameron ».

Le site vante également les mérites du produit, celui-ci pouvant constituer « un cadeau idéal et universel pour tous ceux qui évaluent correctement les événements qui se déroulent aujourd’hui dans le monde, et ce non sans un certain sens de l’humour ».

Le papier toilette "Sanctions contre la Russie"
Crédits : www.paper.para-tovara.ru

À l’origine du projet, un habitant d’Omsk, Kiril Koliasin, qui a souhaité afficher son soutien à la politique étrangère du gouvernement russe, mais aussi montrer aux dirigeants occidentaux que « non seulement les autorités mais aussi les citoyens s’opposent aux sanctions », explique-t-il sur le site.

L’idée du « papier toilette imprimé sanctions » est née lorsque les premières mesures restrictives sont entrées en vigueur, en septembre 2014, mais le produit n’a réellement vu le jour qu’un an et demi plus tard. « Quand nous avons appris que les Occidentaux prolongeaient les sanctions à l’encontre de la Russie [les dirigeants européens ont prolongé lundi 22 juin jusqu’au 31 janvier 2016 les sanctions économiques décrétées contre la Russie, ndlr],  nous avons produit les 1 000 premiers rouleaux et avons commencé à prendre les commandes », a expliqué l’initiateur du projet au site russe d’informations Komsomolskaya pravda.

Dès à présent, il est possible de commander le papier toilette par téléphone ou via le groupe Vkontakte : l’offre de lancement propose deux rouleaux à 990 roubles, au lieu de 1 990 roubles.

Crédits : www.paper.para-tovara.ru

4 commentaires

  1. On rend à Obama la monnaie à l’odeur appropriée, ces sanctions vis à vis de la Russie ne sont motivées par aucunes bases légales si c n’est le fait d’un bien triste et dérisoire prince.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *