Des investisseurs chinois veulent cultiver du tabac en Crimée

Des investisseurs chinois envisagent de construire une usine de production de tabac en Crimée. Pour Sergueï Axionov, chef de la république péninsulaire, ce projet profitera à l’économie de la région et à ses habitants.

Crimée tabac Chinois
Sergueï Axionov (au centre à droite) et la délégation chinoise, le 4 juin. Crédits : Fedpress.ru

« Nous souhaitons vraiment produire notre tabac à Djankoï [à 87 km au nord de Simferopol, ndlr] et avons les moyens de fonder une coopérative, de construire les installations et de fournir les technologies nécessaires au traitement de ce produit.  En Chine, la demande est très forte, et la Crimée possède le climat et les sols parfaits pour la culture de cette plante », a affirmé Chen Zhiyoun, représentant de la Compagnie énergétique internationale de Chine populaire, soulignant que les revenus potentiels de cette entreprise « sont énormes ».

Les investisseurs chinois souhaitent également ouvrir sur la péninsule une conserverie spécialisée dans la production de nourriture pour enfants et de jus de fruits. Un projet soutenu par les autorités de Crimée, qui ont d’ores et déjà trouvé le terrain à cet effet, a précisé Nikolaï Koriajkine, ministre du développement économique de la péninsule.

Sergueï Axionov s’est félicité de la signature d’un protocole d’accord et s’est dit « très heureux » que les investisseurs asiatiques manifestent leur désir de s’implanter en Crimée. Le chef de la péninsule est persuadé que la réalisation de tels projets offrira à la région de « nouvelles rentrées d’impôts », ainsi que « du travail et des revenus » pour ses habitants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *