La Russie rend hommage aux victimes du génocide arménien

Les Arméniens du monde entier commémorent vendredi 24 avril le centenaire du massacre de leurs ancêtres, perpétré par les Turcs ottomans entre 1915 et 1917. Alors que Vladimir Poutine sera présent dans la capitale arménienne pour les célébrations officielles, de nombreuses actions commémoratives seront organisées en Russie.

génocide arméniens kaliningrad
Célébration de la 99e commémoration du génocide arménien à Kaliningrad, le 24 avril 2014. Crédits : armenia39.ru

« Le 24 avril 1915 est une date douloureuse liée à l’un des événements les plus tragiques de l’histoire de l’humanité : le génocide du peuple arménien. Cent ans plus tard, nous rendons hommage à toutes les victimes de cette tragédie, dont notre pays a toujours partagé la douleur et le malheur », a écrit Vladimir Poutine dans une lettre adressée aux participants de la soirée « Un monde sans génocide », organisée par la communauté arménienne à Moscou, le 22 avril.

Cet événement, qui a regroupé de nombreuses personnalités politiques, culturelles, diplomatiques et citoyennes russes et arméniennes, marquait le lancement d’un important programme d’actions commémoratives à Moscou, qui comprend des soirées littéraires, rassemblements, concerts et autres spectacles à partir du 24 avril et ce jusqu’à la mi-mai.

Moscou a également inauguré l’ouverture du plus grand musée arménien situé en dehors de l’Arménie, le 23 avril, à proximité de l’église apostolique arménienne. « C’est incroyable, 100 ans après, comme la mémoire de ces événements tragiques se transmet toujours de génération en génération », a déclaré le créateur du musée (vidéo), Ruben Grigorian.

De nombreuses actions sont parallèlement prévues dans différentes villes de Russie, comme à Kaliningrad, Rostov-sur-le-Don et Saint-Pétersbourg. Il faut souligner que la Russie abrite la plus grande diaspora arménienne du monde : plus de 2,5 millions d’individus, selon l’Union des Arméniens de Russie, alors que leur nombre est évalué à environ 2 millions aux États-Unis.

Le président russe, quant à lui, prendra part à la Journée de commémoration des victimes du génocide dans la capitale arménienne Erevan, le 24 avril, au côté notamment de François Hollande. Les deux chefs d’État ont par ailleurs déjà prévu de se rencontrer afin de discuter d’un certain nombre de sujets sensibles, tels que les accords de Minsk et la situation autour des Mistral.

Le génocide des Arméniens a débuté le 24 avril 1915 à Constantinople (Istanbul). Dans les mois qui ont suivi, les populations arméniennes ont été prises pour cible sur l’ensemble du territoire ottoman. Selon les Arméniens, 1,5 million des leurs ont été tués de manière systématique entre 1915 et 1917. Plus d’une vingtaine de pays, dont la France et la Russie, ont reconnu, en 1995, ce génocide. La Turquie affirme pour sa part qu’il s’agissait d’une guerre civile, doublée d’une famine, lors de laquelle 300 à 500 000 Arméniens et autant de Turcs ont trouvé la mort.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *