Incendies mortels en Sibérie : le feu s’étend encore

Au moins trente personnes ont péri dans les violents feux de prairie qui ravagent le sud-est de la Sibérie depuis dimanche 12 avril. Une soixantaine de villages ont été touchés par les flammes et près de deux mille maisons ont été détruites, laissant cinq mille personnes sans domicile.

Selon les dernières données, près de 118 500 hectares de forêts répartis sur cinq régions sont en feu. Crédits: @lecourrierderussie
Selon les dernières données, près de 118 500 hectares de forêts répartis sur cinq régions sont en feu.

Au cours des dernières 24 heures, la zone dévastée par les feux de prairie s’est étendue de plus de 10 % : selon les dernières données, près de 118 500 hectares de forêts répartis sur cinq régions sont en feu, contre 107 300 hectares la veille, a déclaré vendredi 17 avril le département des forêts du district fédéral de Sibérie dans un communiqué.

« Les incendies ravagent la région de Transbaïkalie (77 incendies sur 114 800 hectares), la république de Bouriatie (12 incendies sur 2900 hectares), la république de Touva (un incendie sur 650 hectares), la région d’Irkoutsk (trois feux sur 70 hectares) et celle de Krasnoïarsk (deux feux sur 20 hectares) », précise le communiqué.

La situation d’urgence a été décrétée sur l’ensemble du territoire des régions de Transbaïkalie et de Khakassie ainsi que dans une partie de la Bouriatie et de la région de Krasnoïarsk.

Les autorités fédérales russes ont mobilisé huit avions et hélicoptères, des trains anti-incendie et plus de 5 000 personnes pour tenter de contrôler les flammes. Les pompiers sont venus à bout des principaux incendies de prairie dans la région de Khakassie et ont également réussi à éteindre plusieurs feux de forêt dans la région de Bouriatie et en Transbaïkalie.

Les autorités de la région de Khakassie – la plus touchée – ont évalué le montant des dégâts à sept milliards de roubles, rapportent-elles dans un communiqué, publié le 17 avril.

Le président Poutine, interrogé à ce sujet lors de son échange annuel avec la population russe jeudi 17 avril, a promis que dix mille roubles seraient versés à chaque personne ayant souffert des incendies, un million de roubles à chaque famille ayant perdu un parent, 100 000 roubles à ceux qui ont perdu tout leur patrimoine et 60 000 roubles à ceux ayant perdu une partie de leurs biens. Le président a par ailleurs promis que les 2400 maisons détruites seraient reconstruites d’ici au 1er septembre 2015.

À l’origine des incendies, des personnes imprudentes, qui ont fait brûler de l’herbe alors que le temps était sec et très venteux. Les agriculteurs russes ont en effet l’habitude de brûler l’herbe sèche à la fin de l’hiver afin de nettoyer leurs champs. Mais cette année, il y a eu très peu de neige et les températures étaient élevées – au cours du week-end des 12 et 13 avril, le mercure dans les zones touchées a culminé les 25°C, excédant de près de 20°C les moyennes de saison. À cela se sont ajoutés des vents violents qui ont favorisé la propagation des incendies. Cinq enquêtes ont été ouvertes pour « négligence », a annoncé le Comité d’enquête, en charge de déterminer l’origine de ces feux de prairies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *