Extrême-Orient : la région la plus motorisée de Russie

Les grandes villes situées dans l’Extrême-Orient russe comptent plus de 500 voitures pour 1 000 habitants.

Oussouriïsk voitures Extrpeme orient
Marché automobile à Oussouriïsk. Crédits : news.drom.ru

C’est dans la ville d’Oussouriïsk, dans le kraï du Primorie, que l’on recense le plus grand nombre d’automobiles par habitant en Russie. On y dénombre 132 000 véhicules pour une population de 156 000 personnes, soit 842 voitures pour 1 000 âmes. Parmi les villes les plus motorisées de Russie, on retrouve encore Vladivostok, Khabarovsk, Nakhodka et Petropavlovsk-Kamtchatski, toutes situées sur les berges de l’océan Pacifique. Le nombre de voitures par 1000 habitants y dépasse 500.

Moscou, pour sa part, qui possède le plus grand parc automobile du pays (3 084 000 au 1er janvier 2015) ne compte que 314 voitures pour 1 000 habitants. Seule la moitié des automobiles circulant dans les rues de la capitale appartiennent effectivement à des Moscovites : les autres sont immatriculées dans d’autres régions de Russie.

Les trois quarts des voitures du parc moscovite sont de marques étrangères (y compris des marques dont la fabrication est localisée en Russie), alors que la part de voitures étrangères dans la majorité des autres grandes villes du pays oscille entre 55 et 65%. C’est dans les villes d’Extrême-Orient et à Kaliningrad que cette part est la plus élevée : on n’y recense qu’une voiture de marque russe sur dix. Les habitants des villes de la région de la Volga, en revanche, préfèrent les voitures russes de marque Lada, produites à l’usine Avtovaz de Togliatti. Ainsi, à Togliatti, les deux tiers des voitures sont russes, pour un tiers seulement de marques étrangères. À Saratov, Oulianovsk et Naberejnie Tchelny, un peu plus de la moitié des automobilistes optent pour des Lada.

Selon la dernière étude de l’agence Avtostat, les Russes possèdent 40,85 millions de voitures en tout, soit une moyenne de 279 voitures pour 1000 habitants. Les ventes de voitures neuves ont baissé de 10 % en 2014 par rapport à 2013, selon l’Association du business européen (AEB). La baisse a atteint 24 % en janvier 2015 par-rapport à janvier 2014, et 38 % en février 2015.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *