L’Arménie rejoint l’Union économique eurasiatique

L’Arménie a officiellement adhéré à l’Union économique eurasiatique (UEE) le 2 janvier 2015, au lendemain de son entrée en vigueur et dont la Russie, le Kazakhstan et la Biélorussie faisaient déjà partie.

Le président arménien Serzh Sargsyan et Vladimir Poutine lors d'une conférence de presse. Crédits: kremlin.ru
Le président arménien Serzh Sargsyan et Vladimir Poutine. Crédits: kremlin.ru

Selon l’accord signé le 9 octobre 2014, l’Arménie s’engage, comme les autres États membres de l’Union, à garantir la liberté de circulation des marchandises, services, capitaux et personnes, ainsi qu’à mener une politique concertée dans les domaines clés de l’économie, tels que l’énergie, l’industrie, l’agriculture et le transport.

En termes d’échanges commerciaux, les droits de douanes collectés par l’Arménie représentent aujourd’hui 1,13% de l’ensemble de ceux prélevés sur le territoire de l’UEE. Comme les autres États membres, le pays doit donc désormais enclencher un processus de transition pour instaurer d’ici à 2020 un droit de douane commun à l’UEE. Par ailleurs, l’Arménie pourra importer du pétrole en provenance des autres États membres sans payer de taxes jusqu’en 2018 avant que ne soit appliquée une taxe commune à l’Union économique en 2020.

Au sein de la Commission de l’UEE, l’Arménie ne dispose à l’heure actuelle que d’une représentation restreinte. Ainsi, le pays ne disposera d’une réelle délégation au niveau des organes exécutifs qu’en 2016 lorsque le mandat du Conseil arrivera à son terme. Par ailleurs, si comme les autres États membres, l’Arménie est représentée par trois membres auprès de la Commission économique eurasiatique, ceux-ci ne disposent que d’une voix pour trois contre une voix par membre pour les autres pays.

Le Kirghizistan, qui avait également annoncé son intention de rejoindre l’UEE, devrait adhérer à l’organisation en mai 2015.

Rappelons que l’Union économique eurasiatique a été fondée le 29 mai 2014 suite à la signature d’un traité par la Biélorussie, le Kazakhstan et la Russie, pays déjà liés depuis 2010 au sein de l‘Union douanière. Le document instituant l’UEE est entré en vigueur le 1er janvier 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *