Crimée : Obama impose un blocus économique

Le président américain a signé un décret imposant de nouvelles sanctions à la Russie. Washington a l’intention de geler les avoirs de toute personne physique ou entreprise liée à la Crimée, indique un communiqué de la Maison Blanche.

Les quais de Sébastopol, Crimée, en hiver. Crédits: tonkosti.ru
Les quais de Sébastopol, Crimée, en hiver. Crédits: tonkosti.ru

« Le décret interdit de nouveaux investissements américains dans la région ukrainienne de Crimée, les importations de marchandises, services et technologies en provenance de Crimée, ainsi que les exportations, les réexportations, la vente et les livraisons de marchandises, services et technologies depuis les États-Unis, ou par des personnes vivant aux États-Unis, vers la région ukrainienne de Crimée », peut-on lire dans la lettre adressée par Barack Obama à John Boehner, président de la Chambre des représentants américains.

Le président américain interdit en outre à ses concitoyens de mener des affaires avec les entreprises contrôlées par des habitants de Crimée et financièrement ou matériellement liées à certains individus cités. Toutes les personnes visées par ce décret sont, de plus, interdites d’entrée sur le territoire américain.

Le ministère américain des finances a fait savoir que 24 citoyens russes et ukrainiens se retrouvent également sous le coup des sanctions, ainsi qu’une série d’organisations, notamment le fonds d’investissements Marshall Capital Partners de Konstantin Malofeev, le club de motards « Les Loups de la nuit », « Les milices populaires du Donbass », les mouvements « Rempart » et « Sud-Est » et le parti de la Nouvelle Russie.

Figurent encore sur cette liste la procureure générale de Crimée Natalia Poklonskaïa, l’entrepreneur russe Konstantin Malofeev, Alexandre Zakhartchenko et Igor Plotnitsky, dirigeants des républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk, Alexeï Mozgovoï et Igor Bezler, commandants des insurgés, Nikolaï Kozitsine, commandant des cosaques, Alexeï Kariakine, chef du conseil de la république populaire de Lougansk, et Alexandre Zaldostanov, chef des « Loups de la nuit ».

Barack Obama a précisé que ce décret donnait également le droit au ministre américain des finances d’instaurer des sanctions contre des particuliers et des sociétés travaillant en Crimée. D’après le président, ces sanctions devront servir de directives pour les entreprises américaines présentes dans la région, et confirment par ailleurs que les États-Unis n’ont pas l’intention de se résigner à « l’occupation et l’annexion » de la Crimée par la Russie.

Le 18 décembre, le dirigeant américain a signé la loi n° 5859, intitulée « Loi de soutien à la liberté de l’Ukraine », qui autorise l’introduction de sanctions à l’égard d’entreprises publiques russes et l’octroi d’une aide militaire à l’Ukraine. Le chef d’État a toutefois précisé qu’il ne prévoyait pas de s’en servir pour le moment.

Le ministre russe des affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré que cette loi pouvait « causer des dommages durables à la possibilité de relations normales » entre Moscou et Washington. Son ministère avait auparavant promis de « réagir » en cas de nouvelles sanctions américaines.

4 commentaires

  1. Ils nous fatiguent vraiment ces americains , ils feraient mieu de s’occuper de la vente libre des armes chez eux qui causent beaucoup trop de degats …..au lieu de vouloir toujours commander partout alors que sur beaucoup de problemes ils ne comprennent rien !!!!!!

  2. Eh bien la crimee cherchera des partenaires en Chine, en Inde, en Israel etc… et meme dans l’union europeenne si celle-ci reagit pour ses interets et non pour ceux des USA – n’oublions pas que la Russie et la Crimee qui est russe sont en Europe et ne cherchent pas à nous entrainer vers une guerre froide telle que le veut les USA –

  3. Que doivent faire les Européens d’Union Européenne depuis leur annexion de jure et facto (traité de Lisbonne) aux Etats-Unis par leurs dirigeants corrompus ?

  4. Une honte ! UE et USA sont des criminelles ! comment osé tenir un peuple en otage ! Je connais plein de petit gaucho Francais super content de voir le petit black president USA lol il a plus de sang sur les mains que la famille Bush au complète !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *