Le Congrès américain autorise la livraison d’armes en Ukraine

Les parlementaires américains ont approuvé à l’unanimité, jeudi 11 décembre, un projet de loi autorisant l’envoi d’armes létales à Kiev.

Le texte introduit également de nouvelles sanctions à l'encontre de la Russie. Crédits: voronezh.k-oo.ru
Les parlementaires américains ont également introduit de nouvelles sanctions à l’encontre de la Russie. Crédits: voronezh.k-oo.ru

Le texte, qui introduit également de nouvelles sanctions à l’encontre de la Russie, autorise Washington à envoyer des armes létales à Kiev, y compris des armes anti-char, des drones et des munitions. Le Sénat américain permet à Barack Obama d’allouer à cet effet 350 millions de dollars répartis sur trois ans.

Le projet de loi doit à présent être signé par le président américain – ce qui n’est pas qu’une formalité, puisque ce dernier avait ordonné aux sénateurs de ne pas l’approuver. Barack Obama a ainsi déclaré jeudi 11 décembre, lors du Conseil des exportateurs de la Maison Blanche, que le texte était « contre-productif et créait des divisions parmi les alliés de Washington en Europe ».

Ainsi, après le vote du Congrès, la porte-parole du département d’État américain Jen Psaki ne pouvait pas répondre précisément à la question de savoir si les États-Unis s’apprêtaient à aider militairement l’Ukraine : « Nous nous inquiétons de la situation sur place et continuons à évaluer comment aider au mieux l’Ukraine. Nous examinons constamment nos options, mais pour l’instant, rien n’a changé – nous nous concentrons sur l’aide déjà disponible » a-t-elle souligné. Mme Psaki a également assuré que la loi adoptée par le Congrès pour soutenir l’Ukraine n’entraînerait pas une confrontation directe avec la Russie.

Côté russe, le ministère des affaires étrangères a exprimé son « profond regret » face à cette décision des parlementaires américains. « Il est temps que les membres du Congrès cessent de croire à l’illusion de l’efficacité des sanctions à l’encontre de la Russie » pouvait-on lire sur le site du département, vendredi 12 décembre. Le ministère met également en garde contre toute « ingérence » dans les affaires intérieures de la Russie et assure que Moscou ne cédera pas au « chantage ».

À Kiev, si la décision a été reçue de façon positive, plusieurs politiciens doutent que les États-Unis livrent effectivement des armes à leur pays. «  Les puissances occidentales ne souhaitent pas coopérer avec l’Ukraine sur les questions militaires, car elles craignent une troisième guerre mondiale » a déclaré la députée au parlement ukrainien du parti Front populaire, Tatiana Tchornovol, citée par le quotidien ukrainien Sevodnya.

Par ailleurs, Kiev a interdit tous les vols à destination des aéroports de Dnipropetrovsk, Kharkiv et Zaporijia, dans l’Est de l’Ukraine, a annoncé samedi 13 décembre le chef du service aérien, Denis Antonioul. Il a expliqué que cette décision, qui entrait en application le jour-même pour une durée indéterminée, avait été prise « pour des raisons de sécurité », sans donner plus d’informations.

Depuis l’annonce de la fermeture de ces trois aéroports ukrainiens, plusieurs versions circulent dans les médias pour l’expliquer. L’une d’elles avance justement l’hypothèse de livraison d’armes de l’OTAN aux Ukrainiens dans l’Est du pays. L’information est apparue sur le site de l’agence Novorossia, qui rapporte que deux avions de transport des États-Unis ont atterri à l’aéroport de Zaporijia dans la nuit de vendredi 12 à samedi 13. Cependant, le siège de « l’opération anti-terroriste » menée par Kiev a démenti cette information. « Aucune action militaire de l’OTAN n’est menée en ce moment dans l’Est du pays », a assuré à RIA Novosti le représentant du service de presse de l’opération, Alekseï Dmitrachkovksovo.

Selon une autre version, rapportée par les forces de l’ordre et confirmée par une source proche du président, les trois aéroports sont menacés par des attaques terroristes nécessitant leur fermeture, indique le site d’information ukrainien Vesti.

D’autres sources, enfin, rapportent que les services de renseignement ukrainiens auraient reçu des informations sur une possible attaque contre les aéroports en question par les forces armées russes. La décision de fermer les sites viserait ainsi à éviter que des agents des forces spéciales russes ne se fassent passer pour des passagers allant dans l’Est de l’Ukraine. Dans ce cas, cette mesure ferait suite à la décision des autorités ukrainiennes, fin novembre, d’interdire les vols de toutes les compagnies aériennes russes vers Dnipropetrovsk et Kharkiv.

3 commentaires

  1. Il serait temps que les européens ne se laissent mener comme des moutons par les USA, dont le Président, Mr Obama n’a aucune connaissance de l’Europe et encore moins de la Russie.Que les américains apprennent un peu d’Histoire, eux qui n’ont jamais connu de guerres sur leur territoire.
    Et que les européens soient capables de créer une forcé armée commune, ce qui équilibrerait la balance. Attention au retour de bâton !
    Les peuples de Russie ont toujours réussi à donner un grand coup de pied au c..l à tous se envahisseurs. Quant aux sanctions économiques, elles ne peuvent nuire qu’aux aeula européens. Enfin, et pour la France du moins, il faut sortir de l’OTAN. Vive l’amitié franco-russe !

  2. Que Obama ,signe ou pas , qu’est ce que ca va changer , les livraisons d’armes se feront quand meme car buisiness is buisiness et personne du reste du monde ne contredira les americains sur quoi que ce soit , ils suivront comme des petits toutous en recuperant les miettes laissées par Uncle Sam, quand a creer une armée europeenne faudrait deja commencer par arreter d’aller dans l’OTAN deja , ce serait pas mal pour un debut!

  3. Les américains n’ont pas de cervelle en dehors de leurs armes et leur Histoire : parquer les amérindiens dans des réserves !!! Ce n’est guère reluisant !
    Détruire leur pays avec les gaz de schiste, empoisonner l’eau de leurs concitoyens, pourvu que les multinationales grossissent sans cesse leurs pactoles; c’est leur but de vie ! Qu’importe les dégâts qu’ils occasionnent dans le Monde…. mais la Russie sera le boomerang ! Et nous en paierons tous le prix !
    Et nous l’aurons bien cherché !
    Vive la Russie et bon Noël aux Russes !……
    Une inconditionnelle de la musique et de la culture russes….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *