Sud-Est ukrainien : Vladimir Poutine présente un plan de stabilisation

Le président russe a établi un plan en sept points de stabilisation de la situation dans le Sud-Est de l’Ukraine.

Crédits: kremlin.ru
Vladimir Poutine. Crédits: kremlin.ru

« Dans l’avion pour venir ici – de Blagovechtchensk à Oulan-Bator, j’ai noté quelques idées et un plan d’action ; pour l’instant, à vrai dire, je ne l’ai que manuscrit », a déclaré Vladimir Poutine aux journalistes à la fin de sa visite en Mongolie le 3 septembre.

« La première chose est de mettre fin aux opérations offensives actives des forces armées, des formations armées des milices populaires du Sud-Est de l’Ukraine dans les zones de Donetsk et Lougansk.

La deuxième : replier les détachements armés des forces militaires de l’Ukraine jusqu’à une distance excluant la possibilité de tirs d’artillerie et de tous systèmes de feu de salve contre les zones habitées.

La troisième : envisager la mise en place d’un contrôle international de qualité et objectif sur le respect des conditions de cessez-le–feu et pour l’observation de la situation ainsi créée dans la zone de sécurité.

La quatrième : exclure l’emploi de l’aviation de combat contre les civils et les secteurs de peuplement dans la zone du conflit. Ensuite [cinquième point, ndlr] : organiser un échange des individus retenus de force selon l’équation « tous pour tous » sans aucune condition préalable.

La sixième : ouvrir des couloirs humanitaires pour le déplacement des réfugiés et la fourniture de colis d’aide humanitaire aux villes et aux autres zones de peuplement du Donbass : les régions de Donetsk et Lougansk.

Et, enfin, septième chose – garantir la possibilité de l’envoi dans les zones de peuplement du Donbass de brigades de travaux afin de restaurer les sites d’infrastructure sociale et quotidienne détruits et de leur fournir de l’aide ».

2 commentaires

  1. Pour arriver à ce que ce plan de stabilisation soit appliqué, il y a du travail… Les dirigeants européens feraient très bien de le lire attentivement et de convaincre Porochenko que c’est l’intérêt de l’Ukraine.

  2. Nous sommes le 5 septembre, si vraiment le président russe, Vladimir Poutine et celui qui est a la base de cet effet anticipateur qu’est le  » cessez-le feu  » en Ukraine ! Alors il y a de forte chance que, tout se déroule comme il a prévu !
    L’Ukraine deviendrait ce que la Belgique est devenue, un état tampon, entre l’Allemagne, l’Angleterre et la France.
    Afin qu’un autre  » fou ‘, comme Napoléon Bonaparte, ne puisse prétendre à un empire !

    La livraison de gaz pour l’hivers approche à grands pas ! Tout le monde y retrouve son compte, mais quid du printemps prochain et de l’été qui viendra ?

    Quelles sont alors, les garanties prises de part et d’autres pour que la guerre ne reprennes plus ?

    La force d’intervention rapide décidé à Newport, par l’O.T.A.N et son système de bouclier anti- missiles autour de la Russie, n’est pas pour convaincre à un désir de paix, mais à de prochaines traîtrises, une fois que l’ourse sera endormie !

    Mestchersky Boris

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *