Sain et sauf à Ekaterinbourg

Jeudi 26 septembre, après quelques jours de galère entre Kazan et Perm, Ptiluc a fait un arrêt forcé (la batterie de sa moto a lâché) à Ekaterinbourg.

Il a d’abord trouvé de l’aide auprès des motards d’Ekaterinbourg qui ont rechargé la batterie de sa moto en deux temps trois mouvements et qui l’ont invité à boire avec eux: « Faut pas déconner, la filière des motards solidaires, en Russie, c’est pas de la rigolade, surtout qu’après, on s’est fini à la vodka et le rituel de la vodka, ici, c’est pas de la rigolade non plus ! », écrit Ptiluc.

Le dessinateur a ensuite été accueilli et hébergé chez des amateurs de bandes dessinées. Le soir, ils ont longuement discuté à l’aide de leurs ordinateurs et logiciels de traduction pour se comprendre les uns les autres, avant de revenir aux vieilles techniques : « quelques mots d’anglais, un peu de mime voire un petit dessin et nous voilà prêt à philosopher jusqu’à ce que le sommeil nous terrasse…c’est que c’est fatigant les conversations multilingues avec assistance électronique… », conclut Ptiluc.

Ptiluc, de son vrai nom, Luc Lefèbvre, est un dessinateur de bande dessinée français, d’origine belge. Passionné de voyage et de moto, il a d’abord sillonné l’Afrique sur son deux-roues pendant de nombreuses années avant de tenter l’aventure en Russie. Pour son premier voyage au pays des Soviets, il a décidé de relier Moscou à Irkoutsk en moto sur trois semaines environ. Chaque jour, il publie un dessin et raconte son voyage sur son blog.

Retrouvez l’intégralité des dessins et récits de voyage de Ptiluc sur son blog

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *