Kharkiv : des activistes pro-ukrainiens font tomber la statue de Lénine

Des activistes rassemblés pour défendre l’unité de l’Ukraine ont fait tomber la statue de Lénine à Kharkiv dans la soirée du dimanche 28 septembre.

Environ trois mille personnes, selon la police, se sont réunies sous le slogan « Kharkiv, c’est l’Ukraine », sur la place de la Liberté, dans le centre de la deuxième plus grande ville du pays.

Quelques activistes, brandissant des drapeaux ukrainiens et du bataillon d’Azov [bataillon spécial formé de volontaires ukrainiens sous le commandement du ministère ukrainien de l’intérieur, ndlr], ont grimpé sur le socle de la statue de Lénine et lui ont scié la jambe. Il a fallu plusieurs heures aux manifestants pour faire tomber le monument de l’ex-dirigeant soviétique de 20 mètres de haut à l’aide de câbles, rapporte l’agence Interfax.

Le drapeau de l'Assemblée nationale ukrainienne et du bataillon d'Azov. Sur le socle de la statue, les manifestants ont gravé "Gloire à l'Ukraine!". Crédits: facebook.com/leonid.logvinenko
Le drapeau de l’Assemblée nationale ukrainienne et du bataillon d’Azov. Sur le socle de la statue, les manifestants ont gravé « Gloire à l’Ukraine! ». Crédits: facebook.com/leonid.logvinenko

Les manifestants ont également gravé, sur le piédestal du monument, le slogan « Gloire à l’Ukraine ! » et l’emblème de l’Assemblée nationale ukrainienne [assemblée d’organisations radicales ultra-nationalistes et néo-nazies, associée au parti d’extrême droite ukrainien Secteur droit, ndlr], que l’on retrouve sur le drapeau du bataillon d’Azov.

« On devrait ériger à la place un monument honorant les héros qui ont combattu et sont morts pour l’Ukraine », a commenté sur Facebook Anton Herashchenko, conseiller du ministre ukrainien de l’intérieur et ancien gouverneur de Kharkiv Arsen Avakov.

Depuis le début des troubles en Ukraine il y a presque un an, plus de 160 statues de Lénine ont été déboulonnées à travers le pays. La première à être tombée est celle de Kiev, le 8 décembre 2013.

Rappelons que Kharkiv avait été le théâtre, en mars et avril derniers, de violents affrontements entre manifestants pro-russes et pro-ukrainiens. Le 6 avril, les activistes pro-russes avaient pris d’assaut le siège de l’administration régionale et proclamé la création d’une « république autonome de Kharkiv ». Kiev avait alors lancé, le 8 avril, son « opération antiterroriste » et repris le contrôle de la ville. Depuis, la situation dans cette ville située à 20 km de la frontière avec la Russie est relativement calme.

4 commentaires

  1. Le mieux sera de diviser ce pays en deux, les pro Russes d´un côté, et les autres de l´autre, car comment vont-il continuer á vivre ensembles s´ils ne s´entendent pas et d´après ce qui s´est passé ?

    1. Ils ont eu raison. Lénine était un boucher! je rappel qu’il à volontairement affamé l’Ukraine en 1921, famine qui à fait plus d’un million et demi de mort!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *