L’OTAN confirme l’utilisation de missiles balistiques par Kiev

L’OTAN a confirmé l’information de la chaîne CNN selon laquelle les forces de l’armée ukrainienne utilisent des missiles balistiques contre les insurgés dans le Sud-Est de l’Ukraine, a déclaré vendredi 1er août le porte-parole de l’OTAN à Bruxelles dans un entretien avec le groupe média allemand Deutsche Welle.

Crédits: novorossia.su
Crédits: novorossia.su

Le porte-parole de l’OTAN a déclaré ne pas être en mesure de donner plus de détails, indiquant uniquement que l’information était principalement basée « sur les données de renseignement des États-Unis ». Le ministère américain de la défense n’a cependant pas officiellement commenté l’information. « Quant à savoir combien de missiles balistiques l’armée ukrainienne a utilisés, dans quel but et avec quel résultat, aucune information n’est encore disponible » a indiqué le porte-parole de l’organisation.

Le 29 juillet, la correspondante de la chaîne télévisée américaine CNN Barbara Starr avait rapporté que l’armée ukrainienne utilisait des missiles balistiques dans le Sud-Est de l’Ukraine. D’après les données de la chaîne, l’armée ukrainienne utilise des missiles dotés d’ogives de 454kg d’une portée de 89km. Il s’agit de l’arme la plus destructrice employée jusqu’à cette date au conflit, avait souligné la source de la chaîne.

Par ailleurs, le ministre de la défense de la république autoproclamée de Donetsk Igor Strelkov avait déclaré le 31 juillet que pendant trois nuits, les militaires ukrainiens avaient amené des missiles balistiques de type Tochka U dans la région de Kramatorsk. « Maintenant, ils sont en service et prêts à fonctionner » avait-il déclaré.

Du côté ukrainien, le porte-parole du Conseil national ukrainien de sécurité et de défense Andreï Lyssenko a déclaré le 30 juillet à l’agence ukrainienne Interfax que l’armée ukrainienne n’utilisait pas de missiles balistiques lors de « l’opération antiterroriste » dans l’Est de l’Ukraine. « Les soldats ukrainiens ont assez d’armes moins puissantes » a-t-il ajouté.

Le week-end du 2 et 3 août a été, à nouveau, particulièrement meurtrier dans la Sud-Est de l’Ukraine et particulièrement à Donetsk où sur les dernières 24 heures, six civils ont perdu la vie et 13 autres ont été blessés dans des bombardements, rapportait dimanche 3 août le conseil municipal. À Lougansk, trois civils sont morts dans les combats en 24 heures, a fait savoir dimanche 3 août le conseil municipal.

5 commentaires

  1. Pourtant, ils (USA et consors) continueront toujours à incriminer la Russie de tous les noms et soutiendront leur suppôt dans ses violations graves en matiere militaire contre les citoyens de son pays.

  2. En même temps, comment reprocher à l’Ukraine de défendre l’intégrité de son territoire contre une agression étrangère ? Jusqu’à preuve du contraire, on n’a jamais fait de guerre défensive sans arme.
    Imaginez comment réagirait la Russie si un pays voisin contrôlait une partie de sa frontière, livrait pendant des mois des hommes et des armes de guerre, occupait une région russe, chassait du pouvoir les responsables élus, y plaçant ses citoyens par la force, organisait un référendum bidon en interdisant toute propagande adverse etc. ?
    Imaginez un peu que la Lituanie fasse cela dans l’oblast de Kaliningrad, ou l’Ukraine dans celui de Rostov sur le Don, et ensuite la réaction de l’armée russe…

    1. Kiev pretend agir contre des terroristes. Tres bien. Donc, pour vous, lorsque la France a identifie Mohamed Merah. elle n’aurait pas du envoyer les forces speciales, mais bombarder Toulouse avec des missiles balistiques pour se defendre, rasant des quartiers entiers, tuant la population, pour etre sure de son coup ? C’est bien cela ?

    2. Selon votre logique l’affaire Mohamed Merah est au même niveau que plusieurs centaines d’hommes pro-Russe contre les forces armées Ukrainienne.Où voyez-vous l’équivalence ? Voyons, ne craignez-vous pas le ridicule avec vos propos outrancier ? La démonstration de Karpaty est excellente, elle a le mérite d’avoir était posé avec justesse et équilibre.

    3. « défendre l’intégrité de son territoire… » Heu !! c’est une guerre civile. L’Ukraine est un pays très complexe. Un melting pot qui est en effervescence depuis 50 ans, avec des crises périodiques. Chaque pouvoir en place a ce que l’on appelle « double standard ». Ils vont toujours du côté où se trouve les dollars. Ce qui met le pays en faillite, et c’est le peuple qui trinque pour l’instant. L’hiver va arriver, cela va se compliquer aussi bien à l’Est qu’à l’Ouest, si le marchand de chocolat refuse une sortie politique autrement que par les armes. Il risque d’avoir le peuple contre lui. Tout cela pour sauver les intérêts de quelques oligarques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *