Datchas et domaines d’écrivains et de poètes russes

Admirer les grands espaces russes tout en se cultivant – c’est possible. Le Courrier de Russie vous propose une visite guidée des domaines d’écrivains et poètes russes autour de Moscou et Saint-Pétersbourg.

Усадьба_Л_opt
Le domaine de Léon Tolstoï à Iasnaïa Poliana

Pour un pessimiste amoureux

La datcha d’Anton Tchekhov à Melikhovo

Le siècle soviétique a menti en faisant de Tchekhov une figure de l’intellectuel. Tchekhov, étudiant boursier, diplômé à force de mérite, est resté toute sa vie, profondément, ce fils de petit boutiquier colérique et ruiné. Et l’« esclave intérieur » qu’il a tant appelé à « extirper jusqu’à la dernière goutte » n’a jamais été que le sien propre. En médecin, Tchekhov a traversé la vie côté nuit, s’est enivré de réalisme, a toujours refusé de rêver l’existence. Anton Pavlovitch méprisait les « écrivains nobles » à qui tout était donné, il s’agaçait de leur vision idéalisée d’un « peuple » que lui reniflait de très près en soignant gratuitement les paysans des villages alentour. Ce regard aiguisé et ce refus de croire auraient pu faire de Tchekhov un aigri  – si ce n’était Melikhovo. Là-bas, il pouvait être pêcheur et jardinier plutôt qu’homme de lettres ou de science. Le domaine de Melikhovo, c’est le salut de Tchekhov, son brin d’espoir, son morceau de foi au soleil – et les catalogues de semis de roses, l’étang et les arbres en sont témoins.

La datcha d’Anton Tchekhov à Melikhovo
La datcha d’Anton Tchekhov à Melikhovo

Musée-mémorial d’État A.P. Tchekhov « Melikhovo », village de Melikhovo, district Tchekhov, région de Moscou.

Ouvert du mardi au dimanche, de 10h à 17h. Fermé le lundi et le dernier vendredi du mois.
Entrée : 350 roubles/400 roubles le samedi (comprend le billet d’entrée pour les représentations des pièces de Tchekhov).
Visite guidée en russe ou en anglais sur réservation : 1 650 roubles pour un groupe de 6 personnes maximum, 1 800 roubles pour un groupe de 20 personnes maximum.
Tél. : 8 (905) 781-29-10, 8 (499) 941-03-13
E-mail: melikhovo@mail.ru
www.chekhovmuseum.com

 

Pour une icône

Musée-résidence d’Alexandre Pouchkine à Mikhaïlovskoïe

Pouchkine et le paradoxe. Une existence tiraillée entre ciel et bas-fonds, un être de contrastes apparemment irréconciliables dont l’œuvre fit l’harmonie. Pouchkine comme le martyr de la Russie moderne – celui qui par son sacrifice a sauvegardé, au siècle sans-Dieu, la possibilité de la foi. C’est au domaine de Mikhaïlovskoe, dès son premier exil, que le poète devint ce qu’il était – qu’il trouva le salut et la renaissance spirituelle. C’est à Mikhaïlovskoe, sur la grande foire annuelle du monastère et dans les récits de sa nounou, que Pouchkine a été traversé par la langue russe authentique de la terre et des contes. C’est Mikhaïlovskoe et la monotonie de ses hivers, et la beauté austère de ses paysages, qui l’a sauvé de l’agitation de la ville, des aspirations superficielles de sa grande noblesse natale. Il y oubliait le jeu et les Gitanes, il y évitait les illusions révolutionnaires, il y était rappelé à la seule quête qui vaille. C’est à Mikhaïlovskoe – le domaine maintes fois ressuscité de ses cendres – que le descendant de l’Éthiopien a rencontré sa grande Russie et, traversé par le génie, a accepté de la servir.

Musée-résidence d’Alexandre Pouchkine à Mikhaïlovskoïe
Musée-résidence d’Alexandre Pouchkine à Mikhaïlovskoïe

Musée-réserve d’État A.S. Pouchkine « Mikhaïlovskoe », région de Pskov, district de Pouchkinogorski, village de Mikhaïlovskoïe.

Ouvert du mardi au dimanche, de 10h à 18h, fermeture des caisses à 17h30.
Entrée du parc : 100 roubles. Compter 240 roubles pour la visite des expositions.
Visite guidée (en russe uniquement) : 1400 roubles pour un groupe de 15 personnes maximum.
Tél. : 8 (81146) 2-23-21, 2-26-09
E-mail: pgmuseum@ellink.ru
www.pushkin.ellink.ru

Pour un prophète

Le domaine de Léon Tolstoï à Iasnaïa Poliana

Tolstoï, c’est la purification par l’épreuve, c’est goûter et se perdre pour parvenir à soi, c’est le renoncement en conscience, le dénuement sans frustration. C’est aimer la vie sans en être dupe, parvenir à la discipline et à la morale par le chemin de la liberté. Le jeune Tolstoï a fait l’expérience du feu, du sang, du jeu et des femmes avant de revenir à Iasnaïa Poliana pour vivre avec enthousiasme la routine de la vie de famille. Quelques années de bonheur tranquille, déjà très dépouillé, puis la réelle désillusion – un soir à Arzamas, la « terreur » : la prise de conscience, sans retour, de l’absurde et du vide. Alors, sachant mieux que quiconque l’absence totale de sens – il a continué, de plus belle, à planter des pommiers et fonder des écoles, à penser une philosophie de la vie après – malgré – la mort de Dieu. À Iasnaïa Poliana, la vie à la fois austère et joyeuse. Parce que l’ascèse, chez Tolstoï, n’est pas contrainte mais évidence – et repos. Enfin, le chemin de croix, le bon grand-père prend la voie de la cohérence absolue avec son esprit – et marche, apaisé, vers une mort de solitude et de neige. Parce que la quête est déjà une issue.

Le domaine de Léon Tolstoï à Iasnaïa Poliana
Le domaine de Léon Tolstoï à Iasnaïa Poliana
Musée-domaine d’État L.N. Tolstoï « Iasnaïa Poliana », district de Chtchiokino, région de Toula
Région de Toula, district de Schekinski, localité de Iasnaïa Poliana.
Ouvert du mardi au dimanche, de 10h à 18h. Accès au parc jusqu’à 17h du 1er novembre au 31 mars, et jusqu’à 20h du 1er avril au 31 octobre.
Entrée du parc : 50 roubles (accès Wi-Fi).
Visite guidée en français (réservation conseillée un mois avant la date de la visite) : 4 000 roubles et 4 750 roubles le week-end pour un groupe de 15 personnes maximum.
Tél.: 8 (487) 517-61-25
E-mail: yaspol@tgk.tolstoy.ru
www.ypmuseum.ru

Pour un ange

La maison natale de Sergueï Essenine à Konstantinovo

Essenine est de ceux – ni tout à fait d’ici, ni tout à fait d’ailleurs – que l’on ne garde pas longtemps. De ceux, trop solaires, qui brûlent et qui aveuglent. Essenine, ce sont les ailes de géant qui empêchent de marcher, c’est un amour et une exigence tels qu’ils vous empêchent le quotidien. Essenine est de la race des sans carapace, des trop libres pour nos fards, détachés, éphémères. Le fils du garçon boucher est brillant à l’école mais indiscipliné, trouve un début de voie dans l’édition et puis croit voir arriver le Soleil avec la grande Révolution. Mais très vite, les yeux trop ouverts, il en devine les failles, lui qui sait que la libération est avant toute chose affaire intérieure. Essenine est de ces esprits trop clairs, âmes trop entières – de ces condamnés à la solitude et à l’errance. L’alcool et les asiles, les scandales et la mort à 30 ans – comme l’autre, son semblable. Mais comme l’autre, la mort est un début – et les poèmes sont de plus en plus vivants. Essenine est moins présent dans sa maison natale de Konstantinovo que partout, sans cesse, dans l’air ambiant – même s’il y fait parfois un tour – à l’automne.

La maison natale de Sergueï Essenine à Konstantinovo
La maison natale de Sergueï Essenine à Konstantinovo

Musée-réserve d’État S.A. Essenine, région de Riazan, district de Rybnovski, village de Konstantinovo.

Ouvert du mardi au dimanche, de 10h à 18h, nocturne les samedis et dimanches jusqu’à 21h.
Entrée : 300 roubles.
Visite guidée en russe uniquement. Prix : 250 roubles par personne, sur réservation.
Tél. : 8 (491) 373-32-57; 8 (910) 566-64-97
E-mail : info@museum-esenin.ru
www.museum-esenin.ru

Pour un chantre

Le domaine de Chakhmatovo, musée national historico-littéraire d’Alexandre Blok

Le poète n’écrit pas face au mur d’un bureau mais face à l’étang, aux arbres et au ciel. Et c’est à Chakhmatovo qu’Alexandre Blok a connu le vaste ciel russe, omniprésent, à la fois écrasant et libérateur. À Chakhmatovo, Blok a vécu une enfance protégée et heureuse qui lui permit d’apprendre à voir, entendre, se laisser traverser et emporter par l’alentour ; immense sensibilité qui causa sa gloire et sa perte. À Chakhmatovo, Blok a passé toute sa jeunesse à aiguiser sa perception et à attendre l’arrivée de la vraie vie – celle qu’il prit en pleine tête avec la Révolution. Nul mieux que lui n’a chanté ces bolchéviques qui le fascinaient et qu’il craignait. Nul mieux que lui n’a perçu, dans leur brutalité grossière, l’énergie vitale pure. Blok, enfant d’une époque révolue, désarmé, a salué avec enthousiasme les nouveaux conquérants, a su aimer et célébrer l’incendie qui l’emportait. La plus belle poésie de Blok – ardente, violente – s’est formée dans l’ennui familier et serein des étés de Chakhmatovo.

Le domaine de Chakhmatovo, musée national historico-littéraire d’Alexandre Blok
Le domaine de Chakhmatovo, musée national historico-littéraire d’Alexandre Blok

Musée d’État A.A. Blok « Chakhmatovo » : région de Moscou, ville de Solnetchnogorsk, rue Naberezhnaya, 11. 

Ouvert du mercredi au dimanche, de 9h30 à 18h, fermeture des caisses à 17h30.
Entrée du parc : 50 roubles.
Entrée du musée : 150 roubles.
Location d’audioguides en français: 150 roubles/heure.
Tél. : 8 (965) 252-83-94
www.shakchmatovo.amr-museum.ru

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *