Revue du 09/07 – Les navires Mistral « trop confortables » pour les Russes

Vous êtes pressé et accro à l’actu, vous ne lisez pas la presse russe et vous avez peur de rater une nouvelle importante ? Le Courrier de Russie la décortique pour vous chaque jour, en quelques lignes.

Les navires Mistral russes sans alcool

400 marins sont actuellement au port de Saint-Nazaire, en France, pour une formation de plusieurs mois sur les Mistrals. Crédits: Franck Dubray
400 marins sont actuellement au port de Saint-Nazaire, en France, pour une formation de plusieurs mois sur les Mistrals. Crédits: Franck Dubray

Le siège de la marine russe estime « trop confortables » les conditions à bord des navires de guerre de type Mistral, construits par la France pour la Russie : le bar à disposition du personnel a donc été retiré pour être remplacé par une cantine traditionnelle, rapporte le quotidien Izvestia du 9 juillet. « Selon la charte de la flotte maritime militaire russe, tout soldat doit s’abstenir de prendre de mauvaises habitudes, y compris concernant la consommation d’alcool  » a indiqué un représentant de la flotte russe.

« Nous n’avons pas besoin d’un bar : nous n’y sommes pas habitués, et n’avons pas été élevés comme des Français. Les loisirs dans notre flotte sont les mêmes qu’ailleurs, sauf qu’il n’y a pas de filles. Les marins regardent des films, jouent à KVN [jeu télévisé très populaire en Russie, qui voit s’affronter des équipes d’étudiants se posant des questions ou jouant des sketches, ndlr] ou écrivent des lettres à leurs proches » a souligné le contre-amiral en retraite Vladimir Zakharov.

Le 30 juin, 400 des marins russes appelés à constituer les équipages des navires Mistral étaient arrivés au port de Saint-Nazaire, en France, pour une formation de plusieurs mois. Le premier navire, le Vladivostok, a déjà été mis à l’eau et devrait être livré à la Russie fin 2014. Le second Mistral, baptisé Sébastopol, devrait être remis en 2015.

Lenta

La Serbie signe le contrat South Stream avec la Russie

Mardi 8 juillet au soir, à Belgrade, le contrat d’un montant de 2,1 milliards d’euros pour la construction en Serbie de la canalisation principale du gazoduc magistral South Stream a été signé. La compagnie gazière Centrgaz, propriété du géant russe Gazprom, assurera l’ensemble de la construction.

À la veille de sa rencontre, le 8 juillet, avec Vladimir Poutine, le Premier ministre serbe Aleksandar Vucic a qualifié cet accord de « plus important contrat de coopération entre nos deux pays ». Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev, également présent à Belgrade, a salué un projet qui « fait entrer la relation [entre la Russie et la Serbie, ndlr] dans une nouvelle phase ».

Alors que la Bulgarie, sous pression américaine, avait annoncé le 8 juin la suspension des préparatifs pour la construction de South Stream, le ministre slovène des affaires étrangères, Karl Erjavec, a déclaré le 8 juillet que son pays soutenait le projet de gazoduc sur son territoire.

South Stream est un projet de gazoduc global, dirigé par la Russie, qui passera par la mer Noire et l’Europe centrale et du Sud, visant à diversifier les exportations de gaz naturel et réduire la dépendance vis-à-vis des pays de transit, notamment l’Ukraine.

Newsru

La Russie propose de tenir un forum international contre le terrorisme en Irak

Le vice-ministre russe des affaires étrangères, Guennadi Gatilov. Crédits: worldunitednews.blogspot.ru
Le vice-ministre russe des affaires étrangères, Guennadi Gatilov. Crédits: worldunitednews.blogspot.ru

La Russie propose d’organiser un forum international sur la menace terroriste en Irak et espère que son initiative sera soutenue, a déclaré mardi 8 juillet, au siège de l’ONU à New-York, le vice-ministre russe des affaires étrangères, Guennadi Gatilov.

Selon le vice-ministre, l’Irak « risque de se désintégrer ». « Le fait que les groupes terroristes opèrent sur le territoire de ces deux États arabes [Irak et Syrie, ndlr] rend impossible la lutte sans des efforts conjoints », a souligné M. Gatilov. Il a ainsi appelé les États-Unis a coopérer avec les Russes pour contrer la menace terroriste en Irak : « Nous croyons que ces défis et menaces transfrontaliers exigent une coopération bilatérale, principalement entre des pays comme les États-Unis et la Fédération de Russie » a-t-il précisé.

Le diplomate a ajouté que Moscou « n’avait jamais mis un terme à la coopération avec les États-Unis » et que les sanctions « qui perturbent actuellement nos actions en termes bilatéraux sont une initiative des États-Unis et non de la Russie ». Depuis fin mars, les États-Unis et l’UE ont en effet adopté une série de mesures à l’encontre de la Russie, en représailles au rattachement de la Crimée à la Fédération et à sa « politique de déstabilisation » dans le Sud-Est de l’Ukraine.

L’État islamique d’Irak et du Levant (ISIL), groupe dissident d’Al-Qaïda, a récemment proclamé l’établissement d’un « califat islamique » à cheval entre la Syrie et l’Irak, et modifié son nom en « État islamique ».

Newsru

Le marché russe de l’automobile en chute libre

Les ventes de voitures particulières et d’utilitaires légers (VUL) ont baissé de 7,6 % sur les six premiers mois de 2014 en Russie, s’élevant aujourd’hui à 1 229 839 unités, rapporte le Comité russe des constructeurs automobiles de l’Association of European Businesses (AEB). Pour le seul mois de juin 2014, les ventes de voitures neuves ont diminué de 17,6 %, jusqu’à 199 398 unités.

Le leader du marché russe au cours du premier semestre 2014 fut la marque Lada (192 808 voitures vendues, soit une chute de 15 % par rapport aux résultats de l’année précédente). En deuxième position, on retrouve Kia (93 973 voitures vendues, 1 % de chute). Puis, ensuite, Hyundai, Renault et Toyota.

Selon le président du comité des constructeurs AEB, Jörg Schreiber, ce ralentissement du marché n’est pas terminé. Les ventes du deuxième semestre devraient tourner autour des 1,2 million d’unités, soit une baisse de 16 % par rapport à la même période en 2013.

Expert

Moscou accepte la nomination du nouvel ambassadeur américain

Ancien ambassadeur de Lituanie et de Géorgie, John F. Tefft devient le nouvel ambassadeur US à Moscou. Crédits: investgazeta.net
Ancien ambassadeur de Lituanie et de Géorgie, John F. Tefft devient le nouvel ambassadeur US à Moscou. Crédits: investgazeta.net

Les autorités de Moscou ont donné leur accord pour la nomination de John F. Tefft au poste d’ambassadeur américain dans la capitale russe, a fait savoir à RIA Novosti une source haut placée à Washington.

« Effectivement, cette décision a été approuvée il y a une dizaine de jours », a répondu l’interlocuteur de l’agence à la question de savoir si Moscou avait accepté la désignation de M. Tefft.

De 2009 à 2013, John F. Tefft a dirigé la mission diplomatique américaine en Ukraine. Précédemment, il avait occupé les fonctions d’ambassadeur des États-Unis en Lituanie (2000-2003), puis en Géorgie (2005-2009). Entre 1996 et 1999, M. Tefft avait été l’adjoint du chef de la mission américaine à Moscou.

Le prédécesseur de M. Tefft, Michael McFaul, a quitté la Russie en février dernier, à la fin des Jeux olympiques de Sotchi. Depuis lors, les rapports entre Moscou et Washington se sont dégradés significativement sur fond de crise ukrainienne.

RIA Novosti

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *