La livraison du deuxième Mistral dépendra de l’attitude de la Russie

Mardi 22 juillet, le président français François Hollande a annoncé que la livraison du deuxième navire de guerre de type Mistral dépendrait de l’attitude de la Russie dans la crise ukrainienne. Le premier porte-hélicoptère français de classe Mistral sera, lui, livré dans les délais prévus par le contrat.

Le premier porte-hélicoptère français de classe Mistral sera livré selon les délais prévus, a confirmé François Hollande. Crédits: euromaidanonline.com
Le premier porte-hélicoptère français de classe Mistral sera livré selon les délais prévus, a confirmé François Hollande. Crédits: euromaidanonline.com

Le chef d’État français, cité par l’agence Reuters, a fait remarquer que Moscou avait déjà payé pour le premier navire, le Vladivostok, et qu’en cas d’annulation du contrat, la France devrait « payer une amende de 1,1 milliard d’euros ». Le premier porte-hélicoptère de classe Mistral étant presque prêt, le président a déclaré qu’il serait livré à la Russie comme prévu, en octobre.

Quant à la livraison du second navire de guerre de type Mistral, le Sébastopol, Hollande a déclaré que « cela dépendrait de l’attitude de la Russie » en soulignant que jusqu’à ce stade, « il n’y avait aucune sanction décidée qui nous obligerait à renoncer » à ce contrat.

Le Vice Premier ministre russe Dmitri Rogozine avait exprimé lundi 21 juillet sa confiance en la France qui, selon lui, respectera strictement le contrat étant donné qu’en cas d’annulation, elle en « serait bien plus affectée que la Russie ».

Depuis le début du mois de mars 2014, en raison du conflit dans le Sud-Est de l’Ukraine et le rattachement de la Crimée à la Russie, les États-Unis font pression sur la France pour qu’elle annule la vente des Mistrals. Les autorités françaises avaient cependant déclaré ne pas pouvoir prendre de telles mesures. Suite au crash le 17 juillet du Boieng 777 de la Malaysia Airlines dans la région de Donetsk, la chancelière allemande Angela Merkel avait également exhorté la France à annuler la livraison à la Russie des navires de guerre.

Pour rappel, la Russie et la France ont signé en 2011 un contrat de 1,2 milliard d’euros pour la construction de deux bâtiments de type Mistral pour la Marine russe. Ces navires sont en cours de construction aux chantiers STX de Saint-Nazaire. Le 30 juin dernier, 400 des marins russes appelés à constituer les équipages des navires Mistral étaient arrivés au port de Saint-Nazaire pour une formation de trois mois. Le premier navire, le Vladivostok, a déjà été mis à l’eau et devrait être livré à la Russie en octobre 2014. Le second Mistral, baptisé Sébastopol, devrait être remis en 2015.

 

6 commentaires

  1. Il faut honorer le contrat avec la Russie – point barre – USA donne des ordres mais ne nous commande rien et veut nous fourguer sa marchandise avec le traite transatlantique OGM, pesticides que nous ne voulons pas – c’est quand meme bizarre que Mr Hollande se mette aux ordres des USA et parait -il aurait signe pour acheter du gaz de schiste aux USA – nous n’en voulons pas – nous avons celui de la Russie, Norvege etc…

  2. comme c’est loin quand le general de gaulle disait qu’il serait bien de faire une europe de l’ouest a l’oural! combien on serait forts maintenant…

  3. On se croirait dans une cour de maternelle , us a dit comme ca , tu fait sinon j’te cause plus , non mais franchement la honte !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *