Revue du 19/05 – Ukraine : le chef du Secteur droit appelle à une guerre de partisans

Vous êtes pressé et accroc à l’actu, vous ne lisez pas la presse russe et vous avez peur de rater une nouvelle importante ? Le Courrier de Russie la décortique pour vous chaque jour, en quelques lignes.

Dmitri Yarosh
Dmytro Yarosh (crédits : euromaidanpr)

Le chef du Secteur droit appelle à une guerre de partisans dans le Sud-Est ukrainien

Le chef du Secteur droit Dmytro Yarosh propose de mener « une guerre de partisans de grande envergure » dans le Sud-Est de l’Ukraine. D’après lui, la probabilité d’introduction de troupes russes dans les régions de Donetsk et Lougansk est « très élevée », mais les structures militaires de l’Etat ukrainien ne permettent pas de contrer cette menace. Comme le rapporte la radio Echo de Moscou le 19 mai, Yarosh aurait affirmé qu’il « utilisera le facteur des Tatars de Crimée » pour justifier cette guérilla, c’est-à-dire qu’il userait du prétexte de défendre les Tatars de Crimée contre les Russes pour pouvoir déclencher les hostilités.

Candidat à l’élection présidentielle ukrainienne le 25 mai, il réclame le retour de la Crimée dans le giron de l’Ukraine, « condition nécessaire à des relations de bon voisinage entre l’Ukraine et la Russie. » Dmytro Yarosh est actuellement sous le coup de poursuites en Russie pour « appel public à l’extrémisme et au terrorisme ».

Vesti

Valeri Bolotov, de retour en Ukraine, élu « chef de la république populaire de Lougansk »

Victime d’une tentative d’assassinat au matin du 11 mai, le gouverneur populaire de la ville de Lougansk a quitté l’Ukraine pour se rendre en Russie le 14 mai. En tentant de revenir le 17, Valeri Bolotov a été retenu à la frontière ukrainienne par les douaniers. Libéré par les partisans pro-russes « au terme d’un combat féroce » deux heures après le début de sa détention, il est immédiatement retourné à Lougansk. C’est là que le 18 mai il a été élu « chef de la république populaire de Lougansk », affirme le service de presse de l’ « armée unie du Sud-Est », nom que se sont donné les forces pro-russes en Ukraine. Le colonel Iouri Ivakine a quant à lui été nommé ministre de l’Intérieur de la république autoproclamée.

Vesti

Sergueï Lavrov demande le soutien de l’OSCE pour obtenir la libération de deux journalistes russes

Sergueï Lavrov
Sergueï Lavrov (crédits : creative commons)

Le ministre des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov s’est adressé le 18 mai à Didier Burkhalter, chef de l’Etat suisse et président en exercice de l’OSCE, pour lui demander de faire tout son possible afin d’obtenir la libération des deux journalistes russes retenus en otage depuis le soir du 18 mai dans la région de Kramatorsk, dans l’Est de l’Ukraine. Didier Burkhalter s’est quant à lui engagé à adresser cette question le plus rapidement possible à l’OSCE. D’après le ministère des Affaires étrangères russe, les deux journalistes de LifeNews, Oleg Sidiakine et Marat Saïtchenko, seraient actuellement retenus par la Garde nationale ukrainienne, une information démentie par cette dernière.

Expert.ru

À Moscou, une cabine téléphonique pour les sans-abri

Le Patriarcat de Moscou vient de mettre une cabine téléphonique à la disposition des sans-abri, affirme Ilia Kouskov, directeur du département d’aide aux SDF du Patriarcat. Situé rue Nikoloyamskaya à Moscou, ce téléphone gratuit leur permettra de rechercher du travail et de rester en contact avec leurs proches. Il est situé à proximité d’un centre d’accueil pour SDF qui a été mis en place début mai pour offrir un hébergement temporaire et un suivi médical aux travailleurs saisonniers sans logis. En janvier, une tente chauffée du Patriarcat avait accueilli des sans-abris, leur offrant un repas chaud, des vêtements propres, la possibilité de se laver, ainsi qu’une assistance sociale.

Izvestia

Vladimir Poutine ordonne le retrait des troupes russes de la frontière ukrainienne

Vladimir Poutine
Vladimir Poutine (crédits : creative commons)

Le 19 mai, Vladimir Poutine a donné l’ordre au ministre de la Défense Sergueï Choïgou de procéder au retrait des troupes russes actuellement postées à la frontière ukrainienne. Les militaires vont être renvoyés des bases militaires des régions de Briansk, de Rostov et de Belgorod vers leurs cantonnements habituels. D’après le service de presse du Kremlin, ce retrait serait l’achèvement normal d’un exercice de formation des troupes prévu de longue date. Le président russe appelle également à « l’arrêt des opérations punitives dans le Sud-Est de l’Ukraine » et salue « la mise en place d’un dialogue entre les différentes parties du conflit », bien que les communications semblent plus que jamais tendues entre Kiev et les régions séparatistes, qui ont déclaré le 18 mai qu’elles refuseraient de reconnaître le résultat de la prochaine élection présidentielle ukrainienne, qui se tiendra le 25 mai.

Lenta

3 commentaires

  1. l-UKRAINE DOIT ETRE INDEPENDANTE ET NE DEPENDRE QUE D ELLE MEME ;doc election sd’un president de cette republique independante ,c’est tout

  2. Est ce que les occidentaux entourés d’experts de m…. (BHL entre autres) vont se rendre compte qu’en Ukraine, la solution passera par la Russie, que les fachos mis en place par les américains prennent uniquement des mesures provocantes déstabilisantes pour le pays.
    Posez vous les vrais questions
    Qui as mis la M…. ?
    l’UE en effectuant des promesses intenables)
    Les américains en soutenant les fachos.
    L’abruti et fils a papa de BHL (partout ou il va, il met le souk).
    Pour mémoire, l’ancien tyran avait été élu démocratiquement.
    Qui n’a pas respecté les différends accords depuis la crise ?
    Qui reconnait aujourd’hui un régime et un gouvernement non élu démocratiquement ?
    Cela me rappelle que on peut être catalogué comme résistant ou terroriste en prenant les mêmes engagements.
    Qui va me faire croire que Poutine est tout noir et Obama, tout blanc ?
    J’invite les médias français à gratter un peu et dans ces circonstances dramatiques et graves, à donner une information un tant soit peu plus équilibrée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *