Le marché automobile russe en baisse

En avril 2014, les ventes de voitures neuves en Russie ont baissé de 8 % par rapport à la même période l’année dernière, selon le rapport de l’Association des businesses européens (AEB).

Peugeot a vu ses ventes diminué de 39% sur le marché russe. Crédits: Peugeot Communication
Depuis le début de cette année, Peugeot a vu ses ventes chuté de 39% en Russie. Crédits: Peugeot Communication

La principale raison de cette baisse de la demande est la dévaluation du rouble avec, pour conséquence, l’augmentation des prix des voitures neuves. Si le marché, au début de l’année, était soutenu par les ventes du Nouvel an, dès février-mars, en revanche, les Russes ont reporté l’achat de leur véhicule. Juste après la chute du rouble fin février, les gens se sont précipités chez les concessionnaires pour faire leurs achats avant la flambée des prix et, lorsque cette flambée a eu lieu, en avril, les concessionnaires avaient déjà commencé de recevoir les pièces détachées automobiles aux nouveaux tarifs.

Selon les acteurs du marché, les prix des voitures ont augmenté de 7 à 10% depuis le début de l’année, ce qui influe de façon significative sur les ventes. Parmi les constructeurs étrangers, les marques les plus touchées sont notamment Ford et Peugeot, avec des ventes ayant respectivement chuté de 38 et 39 %. Les affaires vont assez mal également pour le constructeur russe AvtoVAZ, dont les ventes de voitures « Lada » ont baissé de 16 %.

Toutefois, il existe tout de même sur le marché des entreprises performantes qui, malgré la baisse générale, parviennent à améliorer leurs ventes. Les marques Mercedes-Benz, Volvo et NIssan, notamment, affichent des augmentations des ventes de respectivement 24 %, 38 % et 43 %. La marque Mazda a connu une croissance spectaculaire de 91 %, soit la    meilleure performance jamais réalisée du constructeur japonais.

Par ailleurs, le constructeur automobile russe AvtoVAZ a publié ses bénéfices réalisés sur la production de voitures et châssis Renault-Nissan. En 2013, la production commune a rapporté 9 milliards de roubles à AvtoVAZ, soit 5,14 % de son chiffre d’affaires, selon les normes de comptabilité russe.  Selon le rapport trimestriel du groupe russe, AvtoVAZ a ainsi réalisé un bénéfice de 5,7 milliards de roubles sur le premier trimestre de 2014, ce qui correspond à une croissance de 12,58 %.

Les spécialistes soulignent que le marché russe risque de connaître une année difficile : les observateurs prévoient une baisse globale des ventes de 10 %. Cependant, à long terme, les acteurs assurent que le marché de l’automobile russe va certainement évoluer de façon plutôt positive, vu notamment l’importance de son potentiel : selon une moyenne estimée sur un échantillon de mille personnes, il y a en effet trois fois moins de voitures individuelles en Russie qu’aux États-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *