Donetsk : couvre feu instauré après l’attaque de l’aéroport

L’aéroport international de Donetsk, le deuxième plus important d’Ukraine, a été le théâtre de combats acharnés entre la Garde nationale et les forces d’autodéfense pro-russes lundi 26 mai. Depuis, un couvre-feu a été instauré dans la ville et de nombreuses écoles sont fermées.

La tension était toujours palpable, mardi matin, dans le quartier de l’aéroport. Dans les magasins locaux, les habitants font des provisions : « Un homme est en train d’acheter du gruau et plusieurs bouteilles de vodka, rapporte un journaliste de Vesti.ua. Je lui demande : pourquoi de la vodka ?, et lui de me répondre C’est la première chose qui manque en temps de guerre… »

L’« opération anti-terroriste », lancée à 13 heures la veille par l’armée ukrainienne, à l’aéroport de Donetsk, contrôlé depuis le matin par les activistes pro-russes, avait effectivement tout l’air d’une guerre. Explosions, tirs sporadiques, survols d’avions de combat ukrainiens Soukhoï-25 et Mig-29 et d’hélicoptères ont rythmé la journée de lundi.

Peu, ou trop d’informations divergentes quant au bilan des affrontements : selon le journaliste Alexandre Rodgers, sur place, trois activistes pro-russes et deux civils auraient été tués ainsi qu’un enfant blessé au cours de la journée.

Un camion transportant des blessés depuis l’aéroport aurait également été pris pour cible. 35 personnes auraient ainsi trouvé la mort et 15 autres auraient été blessées lors de l’attaque, a communiqué le gouverneur populaire du Donbass Pavel Goubarev. L’information a toutefois été contestée un peu plus tard par le représentant de l’État major des milices pro-russes, cité par Ria Novosti. « Seul le conducteur est mort lors de l’attaque du camion. Plusieurs blessés ont été conduits à l’hôpital », a-t-il déclaré.

Outre cela, les pro-russes auraient détruit deux hélicoptères de l’armée ukrainienne au cours des combats, s’est félicité le président du présidium du Haut Conseil de la république de Donetsk, Denis Pouchiline, à la chaîne russe Rossia24, lundi soir.

Le maire de Donetsk, Olexandre Loukiantchienko, a chiffré le nombre de morts à 40, tous camps confondus, dont deux civils. Il a en outre conseillé aux habitants de rester chez eux et d’éviter surtout les zones de l’aéroport et de la gare ferroviaire après que des combats ayant fait des victimes civiles ont eu lieu autour de cette dernière. Plusieurs photographies montrant des corps gisant au sol non loin de la gare de Donetsk ont été relayées par les médias russes et ukrainiens, bien qu’aucune information sur les causes de la mort, ni confirmation de l’origine des clichés, n’aient été communiquées.

Le ministère de l’Intérieur ukrainien, affirmant que l’aéroport était repassé aux mains des forces de sécurité ukrainiennes, a avancé que plusieurs dizaines de victimes pro-russes étaient à déplorer.

Les garde-frontières ukrainiens ont par ailleurs déclaré lundi avoir repéré en Russie, à 10 kilomètres de la frontière avec l’Ukraine, quarante camions avec des combattants armés prêts à franchir la frontière.

Côté russe, le ministère des Affaires étrangères a pour sa part appelé l’OSCE a déployer une mission spéciale dans le but de contrôler les agissements des forces de sécurité ukrainiennes dans la région de Donetsk.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *