L’Ukraine s’apprête à acheter du gaz russe à la Slovaquie

Le ministre ukrainien de l’Energie, Iouri Prodan, a déclaré le 9 avril que Kiev avait cessé de remplir ses réserves souterraines de gaz russe. M. Prodan a ainsi expliqué que l’Ukraine ne pouvait pas accepter le nouveau prix du gaz décrété par Moscou depuis le 1er avril 2014, soit 485 dollars les 1000 m3.

Ukraine gaz slovaquie
Installation gazière de Gazprom en Ukraine – Crédits : Gazprom.ru

Le ministre a ajouté que Kiev menait actuellement des négociations avec Moscou pour revenir au prix de 268,5 dollars les 1000 m3, établi par Gazprom pour le premier trimestre 2014. La Russie a effectivement augmenté de 80 % son tarif du gaz pour l’Ukraine ce mois-ci. Pour Moscou, il s’agit toutefois non d’une « augmentation » mais de l’annulation de la série de ristournes qu’elle accordait autrefois à l’Ukraine, à condition que cette dernière honore ses dettes à Gazprom. Kiev n’ayant pu payer ces dettes, qui s’élèvent à 2,2 milliards de dollars selon Gazprom, Moscou a annulé les réductions.

Le ministre ukrainien de l’Energie a confirmé que l’Ukraine devait toujours de l’argent à Gazprom, mais il a assuré qu’il s’agissait de la dette du mois de mars, s’élevant seulement à 550 millions de dollars.

M. Prodan a en outre annoncé que l’Ukraine se ferait désormais livrer son gaz depuis la Slovaquie (qui l’achète elle-même à la Russie). « La commission européenne promet de nous soutenir entièrement sur ce point », a-t-il souligné. Selon le ministre, en effet, les représentants des compagnies énergétiques européennes qu’il a rencontrés lors de sa visite à Bruxelles lui ont confirmé qu’ils disposaient de tous les moyens techniques pour effectuer cette livraison. Le seul obstacle demeure juridique : Gazprom est opposé à ce que ses clients redistribuent son gaz.

« La semaine prochaine, notre représentant va rencontrer un opérateur slovaque à Bratislava pour discuter de toutes ces questions », a précisé le ministre.

Le ministre n’a pas exclu une coopération future entre Kiev et l’UE sur l’exploitation des gazoducs passant en Ukraine.

L’Ukraine avait d’abord envisagé d’acheter à la Russie, pour l’année 2014, entre 27 et 30 milliards de m3 de gaz. Cependant, le 26 mars dernier, le holding énergétique de l’Ukraine, DTEK, a déclaré qu’il achèterait plutôt ce gaz russe à l’Europe, selon un tarif moins élevé que celui pratiqué désormais par Moscou.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *