Revue du 22/04 – Les Etats-Unis ont dépensé 5 milliards de dollars pour l’Ukraine

Vous êtes pressé et accroc à l’actu, vous ne lisez pas la presse russe et vous avez peur de rater une nouvelle importante ? Le Courrier de Russie la décortique pour vous chaque jour, en quelques lignes.

Les Etats-Unis ont dépensé 5 milliards de dollars pour l’Ukraine
Etats-Unis – Ukraine. Crédits: obozrevatel.com

Les Etats-Unis ont dépensé 5 milliards de dollars pour l’Ukraine

La vice secrétaire d’État américaine Victoria Nuland a avoué, dans une interview à la chaîne télévisée CNN, que les Etats-Unis avaient dépensé près de 5 milliards de dollars pour aider l’Ukraine depuis la chute de l’URSS en 1991.

« Ces fonds étaient destinés à soutenir l’aspiration du peuple de l’Ukraine en faveur d’un gouvernement démocratique plus fort, qui représenterait leurs intérêts », a déclaré Mme Nuland, le 21 avril. Elle a également noté que les fonds cités n’étaient pas destinés à soutenir le mouvement de protestation Maïdan, qui, selon elle, n’était  alors que « spontané ».

Victoria Nuland a également jugé que les nouvelles autorités ukrainiennes accomplissaient parfaitement leurs devoirs, parmi lesquels l’établissement des relations entre l’Ukraine et le FMI, la lutte contre la corruption et la tenue d’une élection présidentielle libre.

Lenta

 

Pavel Dourov a (vraiment) quitté Vkontakte

Pavel Dourov, fondateur du plus grand réseau social russe Vkontakte, a démissionné du poste de directeur général , a annoncé le service de presse de l’entreprise le 21 avril.

« Le 21 mars 2014, M.Dourov avait envoyé à la SARL Vkontakte une lettre annonçant sa démission et, conformément à la législation russe, cette demande prend effet un mois plus tard », est-il précisé dans le communiqué.

C’est le premier directeur adjoint, Boris Dobrodeev, et le directeur exécutif, Dmitri Sergueïev, qui prendront la direction dans l’attente d’une décision des actionnaires.

M. Dourov avait déjà annoncé sa démission le 1er avril mais avait démenti par la suite, précisant qu’il s’agissait d’un poisson d’avril.

Expert

 

Valeri Bolotov. Crédits: e-news.in.ua
Valeri Bolotov. Crédits: e-news.in.ua

Ukraine : de nouveaux gouverneurs pour Lougansk et Kharkiv  

Les partisans de la fédéralisation de l’Ukraine ont désigné le 21 avril un nouveau gouverneur à Lougansk, en la personne du commandant de l’armée du Sud-Est ukrainien, Valeri Bolotov.

« Les habitants de Lougansk m’ont confié une mission importante, et je ferai tout mon possible pour ne pas les décevoir », a déclaré M. Bolotov, cité par le site local d’information 0642.ua.

Le nouveau gouverneur a d’emblée annoncé la création d’une armée régionale qui regroupera les bataillions de la milice populaire. Il a également fixé la tenue du référendum sur le statut de la région pour le 11 mai prochain.

A Kharkiv, les participants d’une manifestation pro-russe, le 21 avril, ont aussi élu un nouveau gouverneur, Vladimir Varchavski, qui était déjà à la tête du mouvement Slobojanchtchina, pour l’autonomie de l’Est ukrainien.

Lenta

Dnepropetrovsk : un Russe, ça rapporte énormément

Les autorités de la région ukrainienne de Dnepropetrovsk ont commencé à distribuer les primes promises en échange d’activistes pro-russes, comme le rapporte Radio Svoboda le 22 avril. Selon Mikhaïl Lysenko, directeur adjoint du bureau de sécurité de la région, un total de 80 000 dollars ont déjà été versés contre la remise de huit activistes.

Selon M.Lysenko, 11 personnes ont récemment été capturées dans la région, dont six sur le territoire de Donetsk, quatre à Lougansk et un à Kharkiv. Tous les détenus sont des citoyens russes.

La semaine dernière, le vice gouverneur de la région de Dnepropetrovsk, Boris Filatov, avait promis de rémunérer ceux qui luttent contre les « séparatistes » en Ukraine.

Ainsi, les autorités étaient prêtes à verser 1500 dollars contre la restitution d’une mitrailleuse, 1000 pour une arme automatique et 2000 contre un lance-grenades. Chaque « homme vert » capturé vaut 10 mille dollars, et chaque bâtiment adiministratif libéré 200 000.

Newsru

 

Crimée : des représentants tatars agressés par des inconnus

Le 21 avril, des hommes ont pénétré le bâtiment du Medjlis (Parlement de la communauté tatare) en Crimée, comme le rapporte l’agence d’information Unian. Selon un membre du Medjlis, Riza Chevkiev, ces inconnus en uniforme ont arraché le drapeau ukrainien du bâtiment avant d’agresser physiquement trois femmes qui se trouvaient sur place.

Peu avant, le gouverneur de Crimée, Sergueï Axionov, avait inculpé des Tatars pour incitation à la haine ethnique lorsque ceux-ci avaient décidé d’hisser le drapeau ukrainien sur le bâtiment du Medjlis.

Le jour-même de l’agression, le président Vladimir Poutine a signé un décret sur la réhabilitation des Tatars de Crimée visant à intégrer à la Russie ce peuple réprimé sous Staline.

Le 22 avril, le chefs des tatars de Crimée, Moustafa Djemilev, s’est vu refuser l’entrée sur le territoire russe pour les cinq années à venir. Selon l’information diffusée sur la page Facebook de l’attachée de presse du Medjlis, M.Djemilev en a été informé alors qu’il traversait la frontière ukrainienne pour se rendre à Kiev.

Newsru

 

Place Triumfalnaya à Moscou. Crédits: Moscow-point.ru
Place Triumfalnaya à Moscou. Crédits: Moscow-point.ru

Moscou : les internautes pourront choisir le nouveau visage de la place Triumfalnaya

Les autorités moscovites ont proposé aux internautes d’élire le meilleur projet d’aménagement de la place Triumfalnaya, a annoncé le quotidien Kommersant le 22 avril.
« J’aimerais connaître votre avis quant au sort de ce lieu emblématique de la ville », est-il écrit dans une lettre du maire de la capitale, Sergueï Sobianine, qu’il avait adressée aux abonnés du portail des services publics Gosuslugi.

La lettre contient un lien hypertexte vers le site internet de la mairie, où deux projets sont présentés aux citoyens afin qu’ils votent.

En avril 2014, les autorités de Moscou avaient annoncé que le cabinet d’architecte BuroMoscow avait remporté l’appel d’offre pour ce chantier, parmi 44 autres participants.

Kommersant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *