Vladimir Poutine réhabilite les Tatars de Crimée

Lundi 21 avril, le président russe Vladimir Poutine a signé un décret sur la réhabilitation de tous les peuples de Crimée réprimés sous Staline.

Vladimir Poutine lors de cette réunion gouvernementale consacrée à la réalisation des projets nationaux et de la politique démographique, lundi 21 avril.  Crédits : Kremlin.ru
Vladimir Poutine lors de cette réunion gouvernementale consacrée à la réalisation des projets nationaux et de la politique démographique, lundi 21 avril.  Crédits : Kremlin.ru

« Je tiens à vous informer que j’ai signé un décret sur la réhabilitation des Tatars, des Arméniens, Allemands, Grecs, et tout autre peuple de Crimée qui a souffert sous la répression stalinienne », a déclaré le président russe, lundi 21 avril, en introduction d’une réunion gouvernementale.

Une signature qui intervient moins d’une semaine après la « Ligne directe » de Vladimir Poutine, jeudi 17 avril, lors de laquelle le président avait annoncé que l’intégration des Tatars de Crimée dans la Fédération russe devait être accompagnée d’une « réhabilitation de l’identité et des droits de ce peuple ».

De son côté, le Parlement de Crimée a signé, le 11 mars dernier, un arrêt garantissant la réhabilitation des droits du peuple tatar de Crimée et son intégration dans la société criméenne.

Rappelons que les Tatars de Crimée, qui représentent environ 12 % de la population de la péninsule (entre 260 et 270 mille individus), se sont toujours exprimés majoritairement pour le maintien de l’unité de l’Ukraine et contre le rattachement de leur région à la Russie, boycottant notamment le référendum du 16 mars.

La population des Tatars de Crimée a été déportée en Asie centrale à la fin de la Seconde Guerre mondiale par Staline, qui les accusait de collaboration avec les Allemands, et n’a pu retourner en Crimée qu’après la perestroïka. L’Ukraine n’a jamais adopté de loi sur leur réhabilitation.

1 commentaire

  1. C’est tout le peuple russe qui a été réprimé sous Staline . Les Tatars appartiennent à un peuple qui a pratiqué le trafic d’esclaves slaves au profit des musulmans turcs et autre pendant plus de 8 siècles . les tatars ont un devoir de mémoire aussi envers le peuple russe . La Russie serait certainement plus peuplé si les tatars n’avaient pas fait ce trafic d’esclaves slaves . A mon avis si les tatars veulent aller en Ukraine pourquoi pas . La Russie ne leur doit rien , c’est tout le peuple russe qui a été réprimé par Staline . Staline n’ a pas fait de discrimination dans la répression du peuple russe dans toute sa diversité .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *