Revue du 10/04 – Poutine invite l’Ukraine à payer son gaz d’avance

Vous êtes pressé et accroc à l’actu, vous ne lisez pas la presse russe et vous avez peur de rater une nouvelle importante ? Le Courrier de Russie la décortique pour vous chaque jour, en quelques lignes.

La réunion gouvernementale du 9 avril. Crédits: kremlin.ru
V.Poutine : « L’Ukraine obtiendra autant de gaz russe qu’elle en paiera » Crédits: kremlin.ru

Poutine invite l’Ukraine à payer son gaz d’avance

Le 9 avril, le président russe Vladimir Poutine a tenu une réunion gouvernementale sur la situation en Ukraine. « L’Ukraine obtiendra autant de gaz russe qu’elle en paiera », a déclaré le président, évoquant la possibilité d’introduire un système de règlement anticipé. Il a également souligné que, même si Moscou ne reconnaissait pas le nouveau gouvernement ukrainien, la Russie continuait jusqu’à présent d’accorder son soutien financier à Kiev. « Je parle des milliards de dollars investis dans l’économie ukrainienne. Mais cette situation ne pourra plus durer très longtemps », a-t-il précisé.

M. Poutine a par ailleurs appelé les membres du gouvernement russe à ne pas adopter ce système de paiement anticipé avant que la question ne soit réglée définitivement lors des consultations bilatérales avec les partenaires ukrainiens qui doivent avoir lieu prochainement.

Expert

Des journalistes russes interdits d’entrée en Ukraine

Les autorités ukrainiennes refusent aux journalistes russes l’entrée sur leur territoire, rapportent plusieurs agences d’information le 10 avril. Selon Itar-Tass, ce sont près de 20 journalistes russes qui ont été retenus à la frontière dernièrement.

Au cours des deux dernières semaines, de nombreux médias russes, dont les chaînes de télévision REN TV, Rossiya et Russia Today et les quotidiens Rossiïskaïa Gazeta et Kommersant, ont effectivement déclaré que leurs correspondants avaient été refoulés par les gardes-frontières ukrainiens. Deux collaborateurs de RIA Novosti, qui devaient se rendre dans le Sud-Est du pays pour couvrir les événements de Lougansk et Donetsk, ont été bloqués à la frontière le 8 avril.

« Nous demandons aux autorités ukrainiennes de veiller à ce que tous les journalistes, ukrainiens et étrangers, puissent couvrir librement les événements qui se déroulent en ce moment sur leur territoire », a déclaré Nina Ognianova, coordinatrice du Comité pour la protection des journalistes (Committee to Protect Journalists), citée par RIA Novosti. Pour elle, cette attitude à l’égard de la presse ne fait qu’envenimer les choses et accroître le sentiment d’incompréhension quant à ce qui se passe actuellement dans le Sud-Est du pays.

Konstantin Dolgov, le délégué aux droits de l’homme du ministère russe des Affaires étrangères, a pour sa part qualifié les agissements des autorités ukrainiennes de
« censure politique ».

Itar-Tass

Les entrepreneurs de Novgorod bannissent le Coca

À Borovitchi, deuxième ville de la région de Novgorod, les sodas des marques Pepsi et Coca-Cola sont désormais introuvables. L’initiative revient à un homme d’affaires et député local, Viktor Savenkov, lui-même propriétaire d’une entreprise de production alimentaire.

« Nous avons en Russie nos propres fabricants d’aliments de qualité, et dont les méthodes de production sont reconnues », a souligné M. Savenkov lors d’une réunion du Conseil des entrepreneurs de la ville, début avril. Sa proposition de retirer des chaînes de distribution les marques américaines a ainsi été soutenue par l’ensemble des membres du conseil, soit 15 personnes en tout.

À en croire la rumeur, il s’agirait d’une réponse indirecte aux sanctions économiques adoptées récemment par l’Union européenne et les États-Unis contre la Russie.

Smartnews

La manifestation du 26 mars 2014:  "Les habitants d'Omsk ne souhaitent pas manger les déchets américains". Crédits: omskinform.ru
Manifestation, le 26 mars 2014 : « Les habitants d’Omsk ne souhaitent pas manger les déchets américains ». Crédits: omskinform.ru

Le McDo n’est plus une priorité pour Omsk

Le gouverneur d’Omsk Viktor Nazarov a annoncé le 9 avril que le projet d’ouverture de dix restaurants McDonald’s avait été exclu du programme d’investissements prioritaires de la région.

« La chaîne de fast-food américaine peut toujours s’implanter dans la région si elle le souhaite, mais nous ne sommes plus en mesure de lui accorder de conditions particulières, a déclaré M. Nazarov en une conférence de presse. La société McDonald’s nous avait demandé de lui allouer dix emplacements sur le territoire de la ville – ça s’est avéré impossible », a-t-il précisé.

En 2012, les autorités de la région avaient présenté un plan de développement jusque 2025 qui prévoyait 42 projets prioritaires d’investissement, dont l’ouverture de ces dix restaurants McDonald’s.

Interfax

Près de 60% des Russes n’ont jamais quitté l’ex-URSS

Le centre de sondages Levada a publié le 9 avril les résultats d’un sondage réalisé entre le 21 et le 24 mars sur un échantillon de plus de 1 500 personnes âgées de plus de 18 ans, dans 45 régions du pays. Les résultats montrent que deux tiers des citoyens russes n’ont jamais voyagé au-delà des frontières de l’ex-URSS. Seuls 28% des sondés déclarent posséder un passeport international, dont 66 % d’entrepreneurs et 49 % de fonctionnaires. Ce sont les retraités (8%), les personnes de plus de 55 ans (13%), les ouvriers (20%) et les chômeurs (9%) qui voyagent le moins.

Selon les données du Service fédéral d’immigration, seuls 10 à 15% des habitants de la Fédération de Russie possèdent un document d’identité leur permettant de voyager à l’étranger. Pour comparaison, en France, le pourcentage d’habitants possédant un passeport est actuellement évalué à 40 %.

RIA Novosti

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *