Donetsk : une manifestation tourne au passage à tabac, sept Ukrainiens pris en otage

Le soir du 28 avril, des inconnus ont violemment attaqué les participants d’une manifestation pour l’unité de l’Ukraine à Donetsk.

Crédits: Sébastien Gobert
Partisans pro-russes  Crédits: Sébastien Gobert

Près de 1000 personnes s’étaient donné rendez-vous dans le centre-ville de Donetsk vers 18 h, le 28 avril, afin de militer pacifiquement pour une « Ukraine unie ». Parmi les slogans scandés par la foule, on pouvait entendre : « Gloire au Donbass, gloire aux mineurs ! ».

Plus tard, lorsque les manifestants se sont dirigés vers le centre commercial Donetsk City, d’autres gens, munis de drapeaux russes et de rubans de Saint George (noir et orange), ont rejoint la marche. Selon les témoignages, certains étaient armés de bâtons, de chaînes et de pistolets traumatiques.

Vers 18h50, ces derniers ont commencé d’agresser les pro-ukrainiens, malgré la présence de la police qui était censée assurer leur sécurité.

Le département de la santé de la région a dénombré douze blessés lors de ces affrontements. Cependant, les organisateurs de la manifestation ont pour leur part fait état de 25 blessés, dont 5 ont dû être hospitalisés.

Enfin, sept personnes ont encore été enlevées après la manifestation par des partisans de la fédéralisation de l’Ukraine, selon le portail d’actualité Donbass.

« Cinq otages sont détenus dans l’ancien bâtiment du Parti des régions [ancien parti de Ianoukovitch] et deux autres dans les locaux de l’administration régionale [occupée depuis le 6 avril par les pro-russes] », a déclaré le représentant de l’OSCE pour les droits de l’homme sur place, toujours d’après le site Donbass. Tous les otages seraient en vie.

Les tensions entre les pro-ukrainiens et pro-russes continuent de s’intensifier dans le Sud-Est ukrainien :  hier le 28 avril, le maire de Kharkiv a été grièvement blessé par balles, et le 25 avril, huit observateurs de l’OSCE ont été enlevés – l’un d’eux a déjà été relâché pour raison de santé.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *