Référendum en Crimée : « Un moment historique »

A cinq jours du référendum sur l’intégration de la Crimée à la Russie, mardi 11 mars, le président de la commission électorale de Sébastopol Valeri Medvedev s’est exprimé sur l’avancée de ce scrutin qu’il juge « historique ».

Initialement fixé au 25 mai, puis avancé au 30 mars, le référendum sur le statut de la république autonome de Crimée aura finalement lieu ce dimanche 16 mars sur l’ensemble du territoire de la péninsule, entre 8 et 20 heures.

« Nous vivons un moment historique », a lancé fièrement le président de la commission électorale à Sébastopol, avant de se féliciter que cette dernière soit parvenue à organiser le scrutin en « 10 jours, contre les deux mois en temps normal ».

Le vote concerne 306 000 électeurs, qui devront se rendre dans 192 bureaux de poste sur la péninsule. « Le taux de participation devrait s’élever à 80%, a souligné M. Medvedev. Des aides seront apportées aux personnes à mobilité réduite. »

Les électeurs pourront voter dans leur circonscription, leur passeport justifiant de leur lieu de résidence.  « Aucune carte d’électeur ne sera ni mise en place, ni acceptée », a affirmé Valeri Medvedev.

L’organisation de ce référendum coûte  à la région autonome 1,290 million de hryvnias – soit environ 103 000 euros : M. Medvedev a assuré que la Crimée n’avait pas reçu « un kopeck » de l’extérieur.

Le président de la commission a appelé la population à ne pas ouvrir leur porte aux inconnus, faisant référence aux provocations qui auraient eu lieu ces derniers jours. « J’ai eu vent de cas où des individus se sont présentés au domicile des citoyens pour leur demander leur passeport, prétextant vérifier leur présence sur les listes électorales. Ces personnes  déchiraient ensuite leurs papiers », a raconté M.Medvedev.

Ce dernier a, en guise de conclusion, affirmé sa volonté personnelle de voir la Crimée intégrer la Fédération de Russie : « Si j’avais le président américain au téléphone, je lui dirais sans détour : Barack, je veux rentrer en Russie », a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *