Référendum en Crimée : premières sanctions de l’UE et des USA à l’encontre de la Russie et de l’Ukraine

A l’issue d’une réunion de trois heures, les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne se sont mis d’accord, lundi 17 mars, sur des sanctions à l’encontre de 21 responsables ukrainiens et russes.

Crédits : luckywanderer.ya.ru
Crédits : luckywanderer.ya.ru

« Le conseil des ministres des Affaires étrangères européens vient de s’entendre sur des sanctions portant sur des interdictions de délivrance de visas et des gels d’avoirs à l’encontre de 21 responsables d’Ukraine et de Russie », a annoncé, lundi 17 mars, le chef de la diplomatie lituanienne à Bruxelles, Linan Linkevicius, sur son compte Twitter, soulignant que d’autres mesures suivront dans les jours à venir.

Aucun nom n’a cependant été divulgué pour le moment.

Dans le même temps, le président américain Barack Obama a signé, lundi, un décret gelant les avoirs d’un certain nombre de hauts-fonctionnaires russes, dont notamment la présidente du Conseil de la Fédération Valentina Matvienko, le vice-Premier ministre Dmitri Rogozine, le conseiller de Vladimir Poutine Vladislav Sourkov et la député de la Douma Elena Mizoulina, rapporte le quotidien russe Gazeta.ru citant l’agence de presse Reuters. Toutes les personnes inscrites sur la liste se verront également privées du droit d’entrée sur le territoire américain.

A l’issue du référendum en Crimée, dont 96,77 % de la population a voté pour un rattachement de la péninsule à la Russie, les diplomates européens avaient arrêté tard dans la soirée de dimanche une première liste de 120 à 130 individus, en raison d’actions qui « menacent l’intégrité territoriale, la souveraineté et l’indépendance de l’Ukraine ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *