Crimée : « Nous demandons l’aide de la Russie »

Svetlana Litvinova, attachée de presse du bataillon cosaque de Feodossia, en Crimée, et également professeur de langue et littérature russe, a été interviewée par la chaîne ukrainienne 1+1 au sujet de la présence militaire russe en Crimée.

Voici ce qu’elle dit :

« Il n’y a pas à proprement parler de conflit en Crimée, puisque le peuple soutient pleinement les actions de la Russie sur notre territoire, qui visent à stabiliser la situation. Nous nous en remettons à la Russie pour qu’elle rétablisse de l’ordre ici, dans le cas ou des bandes armées interviendraient.

Nous sommes contents que la Russie souhaite nous aider et c’est avec joie que nous acceptons son aide.

La seule chose que nous redoutons, c’est une confrontation avec les autorités ukrainiennes qui ont appelé à une mobilisation totale contre le peuple de Crimée.

C’est pout cette raison que nous sommes réunis ici : nous exigeons que la décision, légitime, de notre gouvernement et du conseil des ministres sur la gestion des forces de l’ordre soit executée. C’est-à-dire que toutes les unités militaires soient désormais dépendantes du gouvernement de Crimée élu par ses habitants.

Le pouvoir ukrainien n’est pas légitime ! Désormais, nous respirons l’air de la liberté et demandons l’aide de la Russie. Mère-Russie, n’abandonne pas les habitants de Crimée !

Le gouvernement ukrainien doit démissionner. Le 30 mars, nous allons décider du sort de la Crimée, nous avons le droit de choisir notre langue.

Nous voulons vivre en Crimée selon les lois russes et collaborer avec la Russie. »

1 commentaire

  1. Nous, le peuple de Crimee son’t stupides et ne compenons pas ce qui ce passe ici. Nous ne pouvons pas faire quelque chose nous meme. Nous somme les esclave et nous avons besoin de maître. Et monsieur Putin sera ce maître! Vive Putine!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *