Des avions-radars Awacs de l’OTAN surveillent l’Ukraine

Le commandement de l’OTAN a annoncé le 12 mars l’envoi de deux avions-radars Awacs à la frontière de l’Ukraine et de la Pologne.

Des avions-radars Awacs de l'OTAN surveillent l'Ukraine. Crédits: Wikimedia commons
Crédits: Wikimedia commons

Les avions survoleront la frontière de l’Ukraine avec la Pologne et la Roumanie, membres de l’Alliance nord-atlantique, sans pénétrer dans l’espace aérien de l’Ukraine, afin de « surveiller la crise politique » dans le pays.

Les capacités techniques de ces avions leur permettent de suivre la situation aérienne sur un territoire de plus de 300 000 kilomètres carrés.

Le 9 mars, les États-Unis avaient déjà annoncé l’envoi de 12 avions de chasse F-16 vers la Pologne pour en surveiller la frontière orientale. Selon le projet de l’OTAN, la Roumanie et la Pologne accueilleront bientôt d’autres forces aériennes de l’Alliance.

Le 11 mars, des exercices militaires impliquant les flottes des États-Unis, de la Roumanie et de la Bulgarie ont débuté dans la mer Noire, à proximité des eaux territoriales ukrainiennes. Ces entraînements, décidés en 2013, n’auraient « pas de lien avec la crise en Ukraine » selon le service de presse du ministère de la Défense de Bulgarie.

Rappelons que le 26 février la Russie avait commencé des exercices militaires non-planifiés à la frontière ukrainienne, justifiés par le besoin de vérifier l’aptitude professionnelle des soldats, « sans lien avec la crise ukrainienne ».

La réaction de la Russie face au nouveau pouvoir ukrainien qu’elle considère illégitime et ses activités militaires en Crimée avaient amorcé le début d’un désaccord avec les forces de l’OTAN, fin février.

2 commentaires

  1. D’après la photo que j’ai sous les yeux, il ne s’agit pas d’avions-radars Awaks, mais plutôt d’intercepteurs F-22 Raptor.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *