Ukraine : la Crimée a un nouveau Premier ministre

Sergueï Axionov, leader du parti Unité russe, a été élu le 27 février Premier ministre de la république autonome de Crimée par le Parlement de la région.

Nouveau Premier ministre de Crimée
Nouveau Premier ministre de Crimée

55 députés sur 64 ont voté le 27 février pour la démission du gouvernement d’Anatoli Moguilev, jugeant son travail « insatisfaisant ».

Moguilev continuera à diriger la cellule du parti des Régions en Crimée. « Je suis persuadé que la tâche principale est le rétablissement de la paix et de la stabilité » a-t-il déclaré le jour-même à une chaîne de télévision locale, Krym.

Le nouveau Premier ministre Sergueï Axionov a été élu dans la foulée. Il est surtout connu pour ses positions anti-Maïdan. Il reconnaît la légitimité du président Ianoukovitch, déchu de facto le 22 février par la Rada ukrainienne, et espère une aide financière de la Russie : « Nous sommes certains qu’avec nos frères [les Russes, ndlr], nous pourrons remettre notre économie sur pied » a-t-il affirmé à la chaîne locale Vesti.

Le 27 février, le Parlement a également fixé une date pour un référendum sur le statut de la république autonome : le 25 mai. Les habitants de la péninsule devront statuer : se prononcer pour l’autonomie de celle-ci ou confirmer son rattachement à l’Ukraine.

Rappelons qu’une trentaine d’hommes armés et en uniforme occupent toujours, depuis jeudi 27 février, les bâtiments du gouvernement régional et du parlement de Crimée, à Simferopol. Les assaillants, à en croire un informateur de l’agence de presse Interfax, seraient des membres d’un groupe d’autodéfense de la population russophone de Crimée.

La ville de Simferopol est le théâtre d’une vague de contestation depuis mardi 25 février : pour mémoire, l’abolition du statut de langue régionale protégée dont bénéficiait le russe, votée par le Parlement ukrainien le 23 février, a instantanément provoqué d’importantes manifestations dans toute la partie russophone de l’Ukraine.

Région peuplée principalement de russophones, la Crimée a été rattachée à l’Ukraine en 1954 sur décret de Nikita Khrouchtchev, à l’occasion du 300ème anniversaire de la réunification de la Russie et de l’Ukraine. À la chute de l’URSS, en 1991, la Crimée est restée au sein de l’Ukraine, tout en obtenant un statut de région autonome.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *