Sotchi : une chance pour la Russie

Imaginez, rien qu’une seconde : vous avez un beau projet que vous souhaitez réaliser à tout prix. Et voilà qu’on vous en donne enfin la chance. Vous retroussez vos manches et vous vous attelez au travail – mais au lieu de vous encourager, tous autour ne font que moquer vos efforts.

« Tu n’y arriveras jamais ! », disent-ils, et même quand c’est fait, au lieu de dire simplement « Bravo ! », ils s’acharnent à chercher inlassablement la moindre erreur que vous ayez pu commettre. Et rayonnent de joie lorsqu’ils parviennent à en trouver. Eh bien, c’est un peu ce que font actuellement les journalistes étrangers venus couvrir les JO de Sotchi. Ils n’ont cessé, au cours de toute la période de préparation, de fustiger la Russie ; et voilà que, face au projet réalisé, ils se délectent de constater que, dans leurs hôtels, les douches ne fonctionnent pas, les ascenseurs sont bloqués, les poignées de porte leur restent dans la main. Certes, c’est agaçant. Mais on s’étonne tout de même d’un tel empressement des journalistes – et du bonheur qu’ils semblent y trouver – à formuler ces remarques négatives. On dirait un professeur sévère qui ne cherche qu’à recaler son étudiant. Regarde-moi ça, tu as fait une faute ici, et puis là, et quelques lignes plus bas, encore un paquet ! Tu pensais que tu pouvais faire un travail correct sans mes conseils précieux, sans mon contrôle judicieux, sans mes critiques permanentes ? Eh bien non – tu n’es qu’un incapable, je l’ai toujours su.

Jamais on n’accorde à la Russie le droit à l’erreur. On étudie ses moindres manquements à la loupe et on crie victoire lorsque l’on arrive à en détecter un. Ces journalistes qui militent contre le Mal absolu – incarné par la Russie, c’est trop d’honneur ! – ne savent faire bien qu’une chose : chercher des poux sur la tête d’un éléphant. Ils sautent de joie quand ils en trouvent un et l’apportent à leurs lecteurs sur un plateau. Mais le problème, c’est qu’ils passent à côté de l’éléphant. Certes, les Jeux de Sotchi, ce sont des hôtels mal préparés à l’accueil des visiteurs. Mais ce sont aussi onze nouveaux stades et complexes sportifs ultra-modernes, un nouvel aéroport et trois gares, une nouvelle ligne de chemin de fer, une nouvelle autoroute. Une ville qui prend un nouveau souffle et qui ne sera plus jamais la même. Une fête grandiose qui incitera plus d’un enfant à faire du sport, une grande entreprise dans laquelle tous les Russes, quelque sceptiques qu’ils puissent être, pourront enfin se retrouver et se sentir une nation unie – et Dieu sait combien nous avons besoin de ce sentiment pour combattre le pessimisme et la haine de soi qui nous rongent. La radio américaine Svoboda a annoncé à la veille des Jeux que les ouvriers, à Sotchi, étaient en train de teindre de l’herbe sèche en vert, photo à l’appui. Ce à quoi les habitants de Sotchi ont répondu par un article détaillé sur la méthode d’ensemencement hydraulique, qui consiste à mélanger des semences avec de l’engrais et de l’eau puis à projeter ce mélange sur la surface à semer à l’aide d’un engin pourvu d’une puissante pompe. Une méthode pratiquée à Sotchi depuis un bon moment et qu’on peut effectivement, à l’observer de loin, confondre avec le processus de la teinture. Il n’est pire aveugle…

6 commentaires

  1. Bravo la russie! Fête magique hier soir pour l’ouverture. J’espère que ça fermera le clapet à tous les malpensants!

  2. La cérémonie d’ouverture était magnifique.
    Nos chers journalistes français n’ont pu qu’en convenir mais pour beaucoup de façon concise et puis venait immédiatement après la critique habituelle !…
    Mais bien sur notre presse « libre » est objective !….

  3. Un ravissement que cette cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques !! Félicitations aux responsables Russes qui ont permis cette superbes représentation;
    Je suis certain que ces jeu seront à l’image de cette superbe cérémonie.
    Amitiés

  4. La cérémonie etait superbe, grandiose et dotee d’une beauté dont mes imaginations ne pouvaient aller au dela.
    Un moment, que devient le gouverneur de cette région? je voudrais lui tirer aussi mon chapeau mais il n’a pas été appercu durant toute la cérémonie. quest ce qui ne va pas? il est aumoins le chef de la région. Desormais, mes vacances cest a Sochi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *